Sanofi : de bons atouts mais de gros défis à relever

le
0

(lerevenu.com) - SON ACTUALITÉ. L'expiration des brevets des médicaments les plus rentables aura plombé les résultats du laboratoire pharmaceutique pendant cinq ans. Mais la «falaise des brevets» appartient maintenant au passé. Après une chute du bénéfice net par action (BNA) de 30% au premier trimestre 2013, de 20% au deuxième et de 10% au troisième, Sanofi affiche, pour le dernier, une croissance de plus de 30%. La base de comparaison n'affecte plus cet indicateur, alors que les derniers brevets sensibles ont expiré mi-2012.

PANNES DE CROISSANCE. Cette étape se fait pourtant dans la douleur. Les plateformes de croissance, soutiens supposés indéfectibles pour l'activité, ont connu des pannes... La division vaccins (Sanofi-Pasteur), affectée par des problèmes industriels, a stagné en 2013. Les ventes de la filiale vétérinaire Merial ont reculé de 5%, suite à l'expiration du brevet de l'antiparasitaire Frontline. L'activité dans les pays émergents n'a pas été épargnée non plus. Au Brésil, la division générique a souffert de graves incidents de gestion des stocks tandis que, en Chine, les enquêtes de l'administration sur les pratiques commerciales de l'industrie pharmaceutique ont freiné l'activité. In fine, les dirigeants ont abaissé deux fois leurs prévisions de croissance du BNA l'an passé. Quant à l'objectif timide fixé pour 2014 (une progression de 4 à 7%) il fut, pour les

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant