Sanofi-Conseil d'administration sur la direction générale-sce

le
0

* Conseil d'administration à 8h00 ce matin à Paris-source * Ordre du jour : "l'organisation de la direction générale"-source * L'action a chuté de 10,6% mardi par Noëlle Mennella PARIS, 29 octobre (Reuters) - Quelques heures après s'être réuni pour examiner les comptes du groupe, le conseil d'administration de Sanofi SASY.PA a décidé mardi soir de convoquer ses membres en séance extraordinaire pour examiner l'organisation de la direction générale du groupe pharmaceutique, a-t-on appris d'une source proche du dossier. La réunion devrait démarrer à 8h00 au siège du groupe avec pour ordre du jour "l'organisation de la direction générale", a précisé cette source. Chez Sanofi, personne n'a pu être joint pour commenter cette information. Lundi soir, le directeur général de Sanofi Christopher Viehbacher avait vainement tenté d'obtenir de Serge Weinberg, le président du conseil d'administration, une réponse sur son avenir dans un groupe qu'il dirige depuis la fin 2008, avait-on indiqué à Reuters. Face à son insistance, le président du conseil s'était contenté de répéter les termes d'un communiqué publié lundi par Sanofi indiquant que la succession de Christopher Viehbacher n'était pas à l'ordre du jour du conseil de lundi. Le groupe s'était exprimé après la diffusion par le quotidien Les Echos d'une lettre de Christopher Viehbacher dans laquelle il écrit avoir été informé que Serge Weinberg recherchait "activement" quelqu'un pour lui succéder. ID:nL5N0SN4FG Plusieurs sources ont évoqué un durcissement tangible des tensions depuis quelques mois entre Christopher Viehbacher et Serge Weinberg, à mettre sur le compte d'un projet de cession des produits matures du groupe dont le conseil n'aurait pas été informé. Mais pour une source proche du conseil, "ce n'est un problème ni de stratégie ni de bilan" mais plutôt une question "de relations personnelles". Christopher Viehbacher "n'informe ni n'associe le conseil à ses décisions. Il est très autoritaire, solitaire, secret", ajoute cette source. Dans un entretien téléphonique accordée mardi à Reuters, Christopher Viehbacher a confirmé les propos attribués à Serge Weinberg. Défendant son bilan, il a rappelé qu'en mai l'assemblée générale a approuvé à 99% le renouvellement de son mandat proposé par le conseil d'administration. "Je ne vois pas ce qui a pu se produire depuis, d'autant que tous les résultats sont positifs à ce jour", a-t-il affirmé. Premier dirigeant de Sanofi à n'être pas français, Christopher Viehbacher, qui est germano-canadien, a considérablement transformé le groupe depuis qu'il en a pris la direction. Il a notamment réduit la recherche interne qu'il ne jugeait pas assez productive et a également organisé la riposte à la concurrence des génériques en misant sur les biotechnologies et la santé animale. Christopher Viehbacher s'est employé à faire évoluer Sanofi vers le modèle de l'innovation ouverte pratiquée depuis de nombreuses années déjà par ses concurrents. Mais les restructurations lancées par celui qui est surnommé en interne "smiling killer" ont entraîné, selon la CGT, la suppression de plus de 4.500 emplois en France, dont 2.000 dans la recherche et développement. En réaction à l'avertissement lancé par le groupe sur les ventes de l'activité "diabète" en 2015, l'action Sanofi a chuté de 10,6% mardi à la Bourse de Paris, la plus forte baisse depuis 17 ans au cours d'une seule séance. Voir aussi : * La lettre de Christopher Viehbacher : http://bit.ly/ZTkrm8 * Sanofi avertit sur le diabète pour 2015, l'action chute ID:nL5N0SNOMB (Noëlle Mennella, avec Natalie Huet et Gwénaelle Barzic, édité par Dominique Rodriguez)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant