Sanofi-Aventis clôt sa bataille boursière sur Genzyme

le
0
Le laboratoire français a réuni 84,6% des actions de sa cible. Il clôt l'une des plus grosses opérations de son histoire, après le rachat d'Aventis en 2004. Le groupe va se concentrer sur l'intégration des équipes de R&D.

«C'est une nouvelle étape», affirme Chris Viehbacher, directeur général de Sanofi-Aventis sur BFM Business ce lundi matin. Un mois et demi après avoir officialisé le rachat de la biotech américaine Genzyme, le groupe pharmaceutique a annoncé ce lundi matin avoir réuni 84,6% du capital de sa cible (nombre d'actions ordinaires), après la clôture de l'offre le 1er avril dernier.

Pour les retardataires ou les indécis, Sanofi-Aventis a annoncé la réouverture pendant quatre jours de l'offre de 74 dollars par action, commençant ce lundi 4 avril et se termiant le 7 avril 2011 à minuit, heure de Paris. Avec cette annonce, Sanofi-Aventis boucle donc l'une des plus difficiles acquisitions de son histoire. Plus de huit mois de bataille boursière auront été nécessaires pour convaincre le conseil d'administration de Genzyme.

Fin d'une bataille boursière de huit mois

Plus que l'intérêt de ce rapprochement, Henri Termeer, le pdg de Genzyme contestait le prix offert par le f

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant