Sanofi a retiré Toulouse de son plan, selon Montebourg

le
0
LE SITE DE TOULOUSE EXCLU DU PLAN DE RESTRUCTURATION DE SANOFI, SELON MONTEBOURG
LE SITE DE TOULOUSE EXCLU DU PLAN DE RESTRUCTURATION DE SANOFI, SELON MONTEBOURG

PARIS (Reuters) - Sanofi a décidé de retirer le site de Toulouse de son plan de restructuration, a annoncé mercredi le ministre du Redressement productif, Arnaud Montebourg.

"Sanofi annonce désormais que le site de Toulouse n'est plus dans son plan de restructuration, hormis l'infectiologie et quelques fonctions de support", a-t-il déclaré devant des journalistes à l'Assemblée nationale.

Les sites de recherche de Toulouse et de Montpellier étaient les plus touchés par le projet de restructuration du laboratoire pharmaceutique, qui prévoit 900 départs volontaires en France d'ici 2015.

Dans un communiqué publié dans la soirée, l'intersyndicale du groupe pharmaceutique a toutefois tempéré cette annonce, estimant que les projets de restructuration de la direction n'avaient pas évolué.

"L'avenir du site de Toulouse n'est aucunement garanti et les plans de restructuration de la recherche, de l'industriel vaccins et des services supports sont maintenus", déclarent les cinq syndicats qui composent l'intersyndicale (CFDT, CGT, CFTC, CGC, FO).

Des réunions des CCE du groupe sont prévues jeudi à 9h30, au cours desquelles Sanofi doit détailler un projet qui suscite une forte mobilisation des salariés, des élus locaux et du gouvernement.

Les syndicats, selon lesquels 2.000 à 3.000 emplois risquent d'être affectés par la restructuration, ont rendez-vous le lendemain avec le ministre du Redressement productif Arnaud Montebourg.

Sophie Louet et Gwénaëlle Barzic, édité par Benoît Van Overstraeten

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant