Sankharé, l'heure est venue de tout casser ?

le
0
Sankharé, l'heure est venue de tout casser ?
Sankharé, l'heure est venue de tout casser ?

Après trois superbes saisons du côté de Guingamp, Younousse Sankharé a décidé de franchir un nouveau palier cette année en rejoignant le LOSC de Fred Antonetti. À vingt-six ans, et après un début de carrière moins fulgurant que prévu, l'heure du décollage a peut-être sonné pour Sankharé.

Avec les finances exsangues qui sont les siennes, le LOSC a peut-être réalisé l'un des coups du mercato en allant arracher à Guingamp le milieu de terrain Younousse Sankharé pour une somme comprise entre 2,5 et 3,5 millions d'euros. Dans un marché des transferts qui perd complètement la boule et surévalue des joueurs au talent parfois plus que discutable, choper un mec de la classe de Sankharé à ce prix-là tient du miracle. Mais après trois saisons pleines du côté des Côtes d'Armor, sous les ordres de Jocelyn Gourvennec, Sankharé va-t-il de nouveau franchir un palier supplémentaire, lui à qui tous les observateurs avaient prédit un avenir dans les plus hautes sphères du foot européen ?

L'éclosion d'un crack


Lorsqu'il débute sa carrière professionnelle sous le maillot du Paris Saint-Germain, son club formateur, lors de l'Emirates Cup à Londres, en juillet 2007, Younousse Sankharé épate la galerie. Impossible de ne pas se remémorer ce flip-flap des familles, sorti lors de son tout premier match en pro, contre le FC Valence, au nez et à la barbe des expérimentés Arizmendi et Caneira. Alors ok, réaliser un tel geste, si beau soit-il, ne veut rien dire en soi quant à la future carrière du garçon, mais ça pose tout de même le personnage. Du culot, du caractère et une technique insolente balle au pied. Ce jour-là, Arsène Wenger himself ne cacha pas son admiration pour ce gamin né à Sarcelles et dont le potentiel laisse présager un avenir des plus sexy. Oui mais voilà, après des débuts prometteurs avec le PSG, la progression de Nounours Sankharé va ralentir un chouïa, et c'est dans l'antichambre de la Ligue 1 que l'enfant du 9-5 est appelé à parfaire son talent.


" C'est un garçon qui a eu un peu de retard à l'allumage, confirme David Beshkoura, l'un des éducateurs du PSG qui connaît Younousse comme s'il l'avait fait. Quand je l'ai vu arriver à Paris, je pensais qu'il était prédestiné à faire une carrière un peu plus étoffée et il a finalement fallu qu'il passe par la Ligue 2 avant enfin d'éclore vraiment en Ligue 1. " Les raisons sont multiples pour expliquer ce léger retard. La première pourrait venir du caractère bien trempé du milieu de terrain…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant