Sangliers : les algues vertes probablement coupables

le
0
La préfecture des Côtes-d'Armor pense que les algues vertes sont la cause «la plus probable» de la mort de 36 sangliers en juillet. Les analyses seront publiées lundi.

Il est presque certain que ce sont les algues vertes qui ont tué en juillet près de 40 animaux, dont 36 sangliers dans les Côtes-d'Armor. L'intoxication à l'hydrogène de sulfure (H2S), émise lors de la décomposition des algues, est «la cause la plus probable» de la mort des animaux, a déclaré samedi le secrétaire général de la préfecture.

La recherche d'autres produits toxiques dans les cadavres des bêtes n'a rien donné, alors que la présence d'hydrogène de sulfure a été certifiée dans les poumons d'un ragondin. «C'est une certitude qui est maintenant renforcée en l'état de nos connaissances», a assuré devant la presse locale le secrétaire général, qui laisse aux spécialistes le soin de déclarer les algues vertes coupables. Le H2S avait déjà été retrouvé dans les poumons de 6 des 7 sangliers autopsiés.

Des taux de gaz toxique élevés

Retrouvés tout au long du mois de juillet dans l'estuaire du Gouessant sur la commune de Morieux, les animaux ne

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant