Sanglant attentat anti-chiite au Pakistan

le
0
L'organisation terroriste sunnite Lashkar-e-Jhangvi a revendiqué l'attaque.

À Islamabad

C'est le dernière épisode d'un conflit sectaire qui n'en finit pas d'ensanglanter le Pakistan. Samedi, une bombe de près d'une tonne, placée dans une citerne, a explosé sur un marché de Quetta, dans l'ouest du pays, tuant 80 personnes. Le quartier visé abrite la minorité Hazara, de confession chiite. Quelques heures plus tard, le Lashkar-e-Jhanvi (LeJ, Armée de Jhangvi, du nom de son fondateur), une organisation terroriste sunnite, proclame sa responsabilité. C'est son deuxième attentat en cinq semaines. Le 10 janvier, une double attaque à la bombe avait tué 92 chiites dans un club de billard à Quetta.

Le LeJ frappe les chiites depuis 1996. Il les considère comme des hérétiques. Mais depuis un an, le bain de sang s'accélère. Pour la seule année 2012, l'ONG Human Rights Watch a décompté plus de 400 victimes. Le pire bilan de l'organisation terroriste.

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant