Sanctions : Poutine réplique et limite l'importation de produits agroalimentaires

le
1
Sanctions : Poutine réplique et limite l'importation de produits agroalimentaires
Sanctions : Poutine réplique et limite l'importation de produits agroalimentaires

Il avait demandé mardi à son gouvernement de préparer des mesures de riposte aux sanctions européennes et américaines, les plus dures depuis la fin de la guerre froide. Le président russe Vladimir Poutine a ordonné mercredi d'«interdire ou de limiter pour un an» les importations de produits agroalimentaires en provenance «des pays qui ont décidé de mettre en place des mesures économiques» de rétorsion contre Moscou, alors qu'en Ukraine, Kiev redoute une intervention russe (lire ci-dessous).

«Afin de protéger les intérêts nationaux de la Fédération de Russie (...), j'ordonne d'interdire ou de limiter pour un an les importations sur le territoire russe de certains types de produits agricoles, de matières premières et de produits d'alimentation», a indiqué précisément le maître du Kremlin dans un communiqué. Le gouvernement et l'agence en charge des produits agricoles ont dit qu'ils établiraient la liste des produits concernés dans les plus brefs délais.

Une durée élastique

Dans son décret, Vladimir Poutine souligne que la durée de l'interdiction sur les importations pourrait être modifiée «si nécessaire», laissant entendre que Moscou pourrait revenir sur sa décision en cas d'assouplissement de la position de l'Occident. Le président appelle également le gouvernement à «prendre des mesures pour assurer l'équilibre sur les marchés et empêcher la hausse des prix de produits agroalimentaires» en Russie.

L'Union européenne et les Etats-Unis, notamment, ont décidé une série de sanctions économiques contre la Russie, accusant Moscou de soutenir militairement les insurgés séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine, ce que le Kremlin russe dément. Ces sanctions interdisent notamment l'accès des principales banques publiques russes au marché occidental des capitaux, et les exportations d'armes et de certains équipements pétroliers vers la Russie.

«Protection des consommateurs»

Sous couvert de ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • Berg690 le mercredi 6 aout 2014 à 22:27

    Vlan!