Sanctions de l'UE contre des séparatistes ukrainiens

le
1

BRUXELLES, 29 novembre (Reuters) - L'Union européenne a adopté des sanctions contre les organisateurs des élections du 2 novembre dans les régions d'Ukraine contrôlées par les séparatistes dont les avoirs, ainsi que ceux de leurs organisations, sont gelés et qui se voient interdits de territoire de l'UE. Les gouvernements européens ont ajouté les noms de 23 séparatistes et de cinq organisations politiques à la liste noire déjà composée de 119 personnes et 23 institutions. Les séparatistes ont organisé au début du mois des scrutins dans les régions qu'ils contrôlent, affirmant qu'elles étaient la suite logique du référendum tenu en mai par lequel ils avaient proclamé leur indépendance. Les Etats-Unis et l'Union européenne ont dénoncé ce vote comme illégitime mais la Russie s'est dite prête à en reconnaître les résultats, accentuant la crise politique. Dans son journal officiel, l'Union européenne mentionne Sergueï Koziakov, chef de la commission électorale dans la région de Louhansk, accusé d'avoir "activement soutenu des mesures et une politique qui affaiblissent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine". Les autres personnalités visées sont des organisateurs du scrutin et des ministres séparatistes dans les régions de Louhansk et de Donetsk. Les pays européens discutent également de propositions sur "une interdiction renforcée" des investissements en Crimée, région annexée par la Russie en mars. (Robin Emmott; Pierre Sérisier pour le service français) ;))

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • v.sasoon le samedi 29 nov 2014 à 12:50

    http://reseauinternational.net/ukraine-lotan-admet-quil-ny-aucune-troupes-russes-dans-lest-du-pays/