Sanctions de l'UE contre 21 Ukrainiens et Russes

le
11
L'UE SANCTIONNE 21 RESPONSABLES RUSSES ET UKRAINIENS
L'UE SANCTIONNE 21 RESPONSABLES RUSSES ET UKRAINIENS

par Adrain Croft et Justyna Pawlak

BRUXELLES (Reuters) - Les ministres européens des Affaires étrangères réunis à Bruxelles se sont entendus lundi sur la deuxième phase de la "riposte graduée" aux actions russes en Ukraine en sanctionnant une vingtaine de personnalités impliquées dans le rattachement de la péninsule ukrainienne à la Russie.

Les sanctions visent 21 Ukrainiens et Russes à l'origine du référendum de dimanche en Crimée à l'issue duquel les votants se sont prononcés à 97% pour une séparation de cette république autonome d'avec le reste de l'Ukraine et son rattachement à la Fédération de Russie, 60 ans après avoir été incorporée à l'Ukraine.

L'UE considère cette consultation populaire comme illégale et n'en reconnaît pas le résultat.

Ces sanctions, qui portent sur des interdictions de voyage et des gels d'avoirs, apparaissent modestes, mais les Vingt-Huit se réservent la possibilité d'annoncer de nouvelles mesures lors du Conseil européen des chefs d'Etat et de gouvernement qui doit se tenir jeudi et vendredi à Bruxelles.

"Plus (...) de mesures dans quelques jours", a déclaré le ministre lituanien des Affaires étrangères Linas Linkevicius sur Twitter, après avoir annoncé la décision prise par les chefs de la diplomatie des Vingt-Huit à l'issue d'une réunion de trois heures.

Les Etats-Unis ont pour leur part imposé un gel des avoirs et une interdiction de voyage à 11 responsables ukrainiens et russes impliqués dans la crise en Crimée, au nombre desquels deux proches collaborateurs du président russe Vladimir Poutine.

Le vice-Premier ministre russe Dmitri Rogozine ainsi que le Premier ministre pro-russe de Crimée, Sergueï Axionov, sont aunombre des responsables visés par ces sanctions, de même que desdéputés de la Douma, la chambre basse du parlement russe.

Y figurent aussi l'ex-président ukrainien ViktorIanoukovitch, destitué le 22 février, et deux prochescollaborateurs du chef du Kremlin, Vladislav Sourkov et SergueïGlaziev.

"RÉFÉRENDUM ILLÉGAL"

"Les décisions de ce jour envoient un message fort au gouvernement russe, à savoir qu'il y a des conséquences pour ses actions qui violent la souveraineté et l'intégrité territoriales de l'Ukraine, notamment ses actes de soutien au référendum illégal sur la séparation de la Crimée", a déclaré la Maison blanche.

Le ministre tchèque des Affaires étrangères, Lubomir Zaoralek, avait lui aussi déclaré avant l'annonce officielle que les mesures fixées lundi n'étaient peut-être qu'un début.

"Ce sera la première série, et je n'exclus pas que cette liste soit étendue lors de la prochaine réunion du Conseil européen", avait-il déclaré.

Comme les sanctions de l'UE nécessitent l'unanimité des 28 Etats membres et que certains pays, dont l'Italie et l'Espagne, sont apparus réticents, la liste de lundi n'est pas aussi longue que prévu.

A l'issue du référendum en Crimée, les diplomates européens avaient arrêté tard dans la soirée de dimanche une première liste de 120 à 130 individus, en raison d'actions qui "menacent l'intégrité territoriale, la souveraineté et l'indépendance de l'Ukraine".

Sur les 21 personnes visées dix sont des hommes politiques russes, trois des militaires et huit des Criméens, indique un diplomate de l'UE.

Il n'est pas sûr que ces sanctions aient des conséquences sur le terrain. Les autorités régionales de Crimée ont officiellement demandé lundi le rattachement du territoire ukrainien à la Fédération de Russie. et annoncé la nationalisation des compagnies d'énergie Tchornomornaftohaz et Ukrtransgaz.

Vladimir Poutine parlera de la Crimée mardi devant les deux chambres du Parlement russe réunies en séance commune. La Chambre des députés (Douma) doit publier le même jour une déclaration relative à l'approbation à une écrasante majorité lors du référendum de dimanche du projet de rattachement de la Crimée à la Fédération de Russie.

(Avec Steve Holland; Eric Faye et Danielle Rouquié pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M5135837 le lundi 17 mar 2014 à 17:14

    Et la garantie donnée par l'EU et les USA à l'Ukraine de la protéger et de garantir son intégrité territoriale en échange de son abandon de l'arme nucléaire? Belle exemple donné par l'EU qui risque de faire tâche d'huile sur l'Iran et Israël dans les négociations de non prolifération des armes nucléaires. Le processus de décision à l'unanimité doit être revu!

  • M5135837 le lundi 17 mar 2014 à 17:09

    Et la garantie donnés par l'EU et les USA à l'Ukraine

  • hayabuse le lundi 17 mar 2014 à 16:51

    Que fait on des russes de Courchevel et leurs "casse croute"????et tous les oligarques ? ces mesures sont de la fiente de politiques européens .

  • dupon666 le lundi 17 mar 2014 à 15:57

    d'autre part il faut savoir que la partie du pays qui est la plus riche...c'est l'est.et que ceux qui vont etre rattachés à la Russie vont voir leur niveau de vie multiplie par 2,5 et les retraites doubler...et de meilleurs prix du gaz....

  • dupon666 le lundi 17 mar 2014 à 15:19

    @perkele...una analyse serieuse de l'ukraine montre clairement qu'elle est loin d'etre homogene et que l'est est encore plus pro russe et separatiste qu'avant...voir les resultats de 2010 pour mieux comprendre...Tymochenko..http://petitlien.fr/73w8....ianoukovitch....http://petitlien.fr/73xg

  • perkele le lundi 17 mar 2014 à 15:08

    poutine a gagné la crimée et les occidentaux ont gagné l'Ukrainesi les Ukrainiens étaient contre l'OTAN avant l'invasion russe, maintenant ils sont très majoritairement pour

  • v.boissi le lundi 17 mar 2014 à 15:02

    Y a plus de diplomatie en occident: que des menaces et des guerres avec les pays qui refusent de plier l'échine. Avec la Russie on tombe sur un os: impossible de faire la guerre donc ils sont largués et face à un pays qui de surcroit a une diplomatie conduite par de vrais "pros"

  • dupon666 le lundi 17 mar 2014 à 15:01

    cette brochette de cl0wns est ridicule....La russie peut aussi geler des capitaux et toutes ces demonstrations sont destimées à ne pas perdre la face devant les electeurs...pensez y le 15 mai

  • decoutte le lundi 17 mar 2014 à 14:44

    Ils font vraiment n'importe quoi et représentent de vrais dangers pour nos pays.comment ont ils pu être aussi nuls pour se faire piéger de cette façon par les ukrainiens .Poutine a eu raison de faire ce qu'il a fait.

  • v.boissi le lundi 17 mar 2014 à 14:30

    Y a qu'a voir la tête de ces trois là pour comprendre que Poutine a gagné