Sanction publicitaire pour Sophia Aram

le
0
Pour tenter de faire revenir les annonceurs, France 2 a divisé par deux les tarifs publicitaires de «Jusqu'ici tout va bien».

Le couperet se rapproche pour Sophia Aram. Et ce, même si France 2 a une nouvelle fois réaffirmé vendredi vouloir maintenir son talk-show «Jusqu'ici tout va bien», programmé quotidiennement en début de soirée. Pour preuve: l'animateur et chroniqueur gastronomique Jean-Pierre Coffe vient voler à sa rescousse dès lundi soir dans la nouvelle version de l'émission, même si son rôle n'est pas clairement défini.

Difficile de croire, en effet, que la chaîne publique puisse encore longtemps essuyer les pertes infligées par les mauvais scores de l'émission.

Faute d'audience suffisante, c'est désormais la publicité qui déserte. Pour enrayer la fuite des annonceurs, France 2 est donc contrainte de brader ses tarifs.

A partir de ce lundi, les écrans de pub avant l'émission seront vendus à moitié prix, respectivement 1 600 et 1 40...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant