Sanction FIFA : quelles conséquences pour les Madrilènes ?

le
0
Sanction FIFA : quelles conséquences pour les Madrilènes ?
Sanction FIFA : quelles conséquences pour les Madrilènes ?

Rarement Atlético et Real Madrid auront été si solidaires. Tous deux suspendus pour les deux prochains mercatos par la FIFA, ils espèrent traverser cette période à l'instar du Barça en son temps. N'en demeurent pas moins de nombreuses interrogations.

Loin d'être laconique, le communiqué merengue s'éternise en justifications. En cinq points, le Real Madrid découpe à la machette les accusations de la veille. Vingt-quatre heures plus tôt, la presse castillane évoque une suspension de deux mercatos pour de possibles infractions au règlement de la FIFA légiférant sur le transfert de joueurs mineurs provenant de l'étranger. L'épisode remonte alors à avril. Neuf mois plus tard, la gravité est tout autre au sein de l'institution blanche. À l'instar de son faux frère rojiblanco, elle vient d'apprendre, cette fois par voix officielle, son interdiction de recrutement pour les deux prochaines périodes de mercato. Idem, Madridistas et Colchoneros devront régler une amende salée. Comme le FC Barcelone en son temps, les deux clubs de la capitale espagnole se retrouvent donc privés de l'un de leurs terrains de jeu favori. Une disette d'une année qui pose de nombreuses questions sur l'avenir à court terme des deux finalistes de l'avant-dernière Ligue des champions. Tentatives d'éclaircissement de ce casse-tête madrilène qui, par ricochet, réduit le rêve de nombreux gamins à néant.

Cerezo : "Nous allons faire appel, oui ou oui ?"


Sitôt la sanction diffusée, une question taraude la tête de tout bon supporter colchonero ou merengue : Atlético et Real s'apprêtent-ils à faire appel ? Le dernier exemple en date, barcelonais et non nantais, est équivoque à ce sujet. Interdite de recrutement pour des raisons similaires en avril 2014, la direction blaugrana, déjà en délicatesse avec le transfert louche de Neymar, lance un recours suspensif auprès de l'instance internationale. Initialement prévue pour les périodes de mercato d'été 2014 et d'hiver 2015, la sanction est de fait décalée d'une fenêtre, le jugement final étant rendu le 20 août. Le Barça se lance, lui, dans un mercato dantesque chiffré à plus de 150 millions d'euros. Mieux, Luis Suárez, Ivan Rakitić, Claudio Bravo et Marc-André ter Stegen sont autant de protagonistes du second triplé de l'histoire azulgrana… "Nous allons faire appel, oui ou oui ?", a matraqué Enrique Cerezo, dueño du Vicente-Calderón, dès l'annonce de la nouvelle.…


Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant