Sanchez : « Difficile de rejoindre le Super 18 »

le
0

Cette saison, Nicolas Sanchez participe à l’intégration des Jaguares dans le Super 18. Une tâche compliquée pour l’ancien joueur de Toulon qui reconnait que le niveau du championnat est difficile. Preuve en est, la franchise argentine n’est que sixième du groupe Sud-Africain.

La saison des Jaguares est pour le moins compliquée en Super 18. La franchise argentine a intégré le championnat d’hémisphère sud en connaissant des débuts laborieux et une sixième place du groupe Sud-Africain sur huit équipes. « C’était un peu difficile au début du championnat car le niveau est dur, explique Nicolas Sanchez. Pour moi, c’est le même niveau qu’en Four Nations. Toutes les équipes sont difficiles à jouer et à battre. Le fait de jouer toutes les semaines à ce niveau, ce n’est pas facile ». Pourtant l’ouvreur argentin a déjà vu du pays en ayant joué à Toulon où à Bordeaux-Bègles. « Je crois que c’est le même niveau que lors des gros matchs de Top 14 ou de Champions Cup, constate-t-il. C’est l’équivalent des rencontres entre les meilleures équipes du Top 14 à l’image d’un match entre Toulon et Clermont. C’est le même niveau. Ce qui change, c’est la vitesse du jeu par rapport au Top 14 ». Maintenant, il restera quatre matchs à la bande à Nicolas Sanchez pour remonter quelque peu dans le classement. Le week-end prochain, la franchise rencontrera une autre équipe également mal classée, les Souther Kings.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant