Sanaa poursuit ses discussions avec les rebelles Houthis

le
0

(Précisions, l'accord annoncé n'est toujours pas formalisé) SANAA, 11 septembre (Reuters) - Les autorités yéménites poursuivaient jeudi leurs discussions avec les rebelles Houthis pour mettre fin à des manifestations parfois violentes à Sanaa, après des déclarations contradictoires sur la conclusion d'un accord. Les partisans du mouvement chiite font depuis plusieurs semaines le blocus de l'aéroport de Sanaa et manifestent devant certains ministères pour obtenir la démission du gouvernement et le rétablissement de subventions sur les carburants. Dans la journée, un membre de la délégation gouvernementale avait fait état d'un accord prévoyant la baisse des prix du carburant et la formation d'un nouveau gouvernement. Mais cet accord n'a pas été confirmé par la suite. Le ministère de la Défense yéménite, sur son site internet, s'est contenté d'évoquer une issue "imminente". Un porte-parole des Houthis, Mohammed Abdoulsalam, a démenti la conclusion d'un accord et précisé que les discussions se poursuivaient. Selon une source diplomatique à Sanaa, les deux parties seraient encore loin d'un accord. Le président Abed Rabbo Mansour Hadi a proposé au début du mois une baisse de 30% des carburants et la formation d'un gouvernement d'union nationale dans lequel les Houthis seraient représentés, mais les rebelles ont rejeté son offre. Le mouvement, qui a pris les armes au tournant des années 2000 pour défendre les intérêts des chiites zaïdites, majoritaires dans les montagnes du nord-ouest du Yémen, a fait du prix des carburants sa principale revendication après la suppression des subventions publiques en juillet. (Mohammed Ghobari, Jean-Philippe Lefief et Guy Kerivel pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant