San Francisco : Golden Gate, le pont de la mort

le
0
Le pont du Golden Gate, à San Francisco.
Le pont du Golden Gate, à San Francisco.

Le 29 août dernier, Gabri Aparicio, une lycéenne de 17 ans, s'est suicidée en se jetant du Golden Gate. En tout, 46 personnes ont sauté du célèbre pont de San Francisco en 2013, un record depuis sa construction en 1937, selon the Bridge Rail Foundation. Gabri souffrait de dépression, mais, une demi-heure avant de sauter, elle avait travaillé sur un article qu'elle écrivait pour le journal du lycée, ce qui montre bien que c'est un acte impulsif, a expliqué Nicolas Aparicio, son père, qui participait lundi à une manifestation avec des familles de suicidés devant la mairie de San Francisco pour demander la mise en place de barrières de sécurité. "Si l'accès au pont n'avait pas été aussi facile, ma fille serait vivante aujourd'hui." Le pont du Golden Gate est le monument dans le monde où l'on se suicide le plus. Plus de 1 600 personnes se sont donné la mort en se jetant dans les eaux de la baie de San Francisco, 67 mètres plus bas. Et encore, le nombre est probablement plus proche de 2 000, car les autorités ne comptabilisent que les corps retrouvés. Or, bien souvent, les forts courants qui agitent les eaux houleuses de la baie emportent les corps au large. Dans le même temps, rien que l'an dernier, les passants et la police ont réussi en intervenant à empêcher 118 tentatives de suicide. Si le pont rouge aux arches élégantes est aussi populaire, c'est d'abord parce qu'il s'agit d'un lieu mythique. Dans Vertigo, James Stewart...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant