Samuel Umtiti : Même pas peur

le
0
Samuel Umtiti : Même pas peur
Samuel Umtiti : Même pas peur

Avec la suspension d'Adil Rami, Didier Deschamps aurait décidé de faire confiance à Samuel Umtiti pour épauler Laurent Koscielny en défense centrale, lors de France-Islande. Une première pour le nouveau défenseur du Barça, mais pas de quoi le déstabiliser. Loin de là.

Le mois de mai de Samuel Umtiti s'apparente à un immense ascenseur émotionnel. Appelé avec les réservistes par Didier Deschamps, le nouveau défenseur du FC Barcelone ne devait pas voir la couleur de l'Euro. Il était là, comme les sept autres, pour pallier une éventuelle blessure. Au cas où. Mais lorsque la cuisse gauche de Raphaël Varane fait des siennes et prive définitivement le Madrilène de championnat d'Europe, le désormais ex Lyonnais a de quoi espérer, il est le seul défenseur central parmi les réservistes. Pourtant, à la surprise générale, DD préfère appeler Adil Rami, un droitier, pour défendre aux côtés de Koscielny. Coup dur pour le joueur formé à l'OL. Mais Sam ne bronche pas et continue de bosser, il veut montrer qu'il la méritait, cette place.


Un bon choix, puisque le destin va une nouvelle fois se montrer généreux avec lui : après Raphaël Varane, c'est au tour de Jérémy Mathieu de déclarer forfait. Cette fois, c'est la bonne, la Desch' le met dans ses valises. Au cas où, encore une fois. Et encore une fois, le destin lui donne un petit coup de pouce avec la suspension d'Adil Rami pour le quart de finale. Et alors qu'il était arrivé en tant que quatrième défenseur, voilà qu'il se retrouve aujourd'hui en pôle position pour une place de titulaire face à l'Islande. Une titularisation qui serait une grande première pour lui, toujours vierge de toute sélection avec les Bleus. Mais si faire ses grands débuts sous le maillot tricolore en quart de finale d'un Euro en effraierait plus d'un, Samuel, lui, ne devrait pas trembler dimanche. Parce qu'à 22 ans, le gamin de Lyon n'a rien à envier en terme de sérénité, de maturité et de talent. Parce qu'il est prêt, tout simplement.

Toujours capitaine


L'histoire d'amour entre Samuel Umtiti et le football prend forme au FC Ménival, à Lyon, à la fin des années 1990. Il a tout juste cinq ans lorsqu'il y signe sa première licence, mais déjà, tout le monde se rend compte que le Gone est une véritable pépite.
"Si on faisait un exercice de frappe et qu'il en ratait une, il…





Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant