Samuel Umtiti, la force tranquille

le
0
Samuel Umtiti, la force tranquille
Samuel Umtiti, la force tranquille

Entré dans le groupe pro en 2012 à 18 ans, Samuel Umtiti n'en est jamais sorti. À 21 ans, il apparaît comme l'un des artisans majeurs de la belle saison de Lyon, et comme un candidat crédible pour l'équipe de France d'ici l'Euro 2016. Portrait d'une force tranquille.

Le week-end passé contre Évian, deux faits de jeu a priori anodins ont illustré l'envergure prise par Samuel Umtiti dans l'effectif de l'Olympique lyonnais. Boîtant bas en première période suite à un choc, le défenseur franco-camerounais a serré les dents pour garder son poste, histoire de donner l'exemple. Avant de s'offrir le luxe d'engueuler Clément Grenier en fin de match, coupable à ses yeux de ne pas faire assez d'efforts défensifs. À 21 ans, le défenseur central approche gentiment des 100 matchs en Ligue 1 et squatte la défense lyonnaise comme titulaire depuis trois ans. De quoi revendiquer un statut ? "Moi, je suis là et je suis à l'écoute. J'ai ce caractère-là, de leader. Mais ça s'arrête là. Il y a d'autres personnes au-dessus de moi. Je suis un jeune par mon âge. J'ai peut-être plus d'expérience que certains, mais je ne dirais pas jeune cadre", expliquait récemment l'intéressé en conférence de presse.
Entre Marius Trésor et Éric Abidal
Et pourtant, dans la bonne saison de Lyon, Umtiti tient un rôle prépondérant avec seulement trois matchs manqués et quasiment aucun passage à travers. Intégré au groupe pro en 2011 par Claude Puel, lancé dans le grand bain par Rémi Garde lors d'un match de Coupe de France début 2012, le défenseur impressionnait déjà au centre de formation où "on parlait du nouveau Marius Trésor", avait un jour indiqué Cyrille Dolce, formateur U15 à Lyon, dans un sujet pour L'Équipe. À l'époque déjà, il se distinguait par sa polyvalence et son esprit de sacrifice pour le collectif en dépannant latéral gauche. Si bien que Bernard Lacombe, parole d'Évangile à Tola Vologe, lui avait un jour prédit un "avenir à la Éric Abidal", en imaginant son protégé s'imposer dans le couloir.

Aujourd'hui, le champion du monde U20 2013 - en sélections françaises depuis les U17 - s'est installé en défense centrale, au point de rendre une hypothétique première sélection en équipe de France crédible. Didier Deschamps a pour le moment misé sur d'autres joueurs, quand le Cameroun lui fait les yeux doux par l'intermédiaire de Roger Milla. Mais l'intéressé continue de donner la priorité aux Bleus : "Ma position n'a pas changé. J'ai fait toute ma formation avec les jeunes de l'équipe de France. La logique est d'aller voir plus haut, toujours en France. Il y a beaucoup de concurrence, surtout à mon poste, mais ça me donne…




Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant