Samsung va considérablement réduire sa gamme de smartphones en 2015

le
0
Samsung va considérablement réduire sa gamme de smartphones en 2015
Samsung va considérablement réduire sa gamme de smartphones en 2015

Samsung, numéro un mondial des smartphones bousculé par les producteurs chinois, va considérablement réduire son offre pour se positionner sur une gamme moins chère et donc plus accessible dans les pays émergents.Attendu de longue date par certains analystes, ce virage stratégique, confirmé mardi par un porte-parole du géant sud-coréen, a été dévoilé au cours d'une conférence à New York de son responsable des relations avec les investisseurs, Robert Yi.Selon M. Yi, Samsung, qui a enregistré une chute de près de 50% de son bénéfice net au troisième trimestre sur un an, veut réduire d'un quart à un tiers le nombre de smartphones qu'il compte lancer sur le marché en 2015."Pendant les bonnes années, tous les téléphones Galaxy se sont bien vendus, ce qui a incité l'entreprise à sortir un tas de modèles différents. Mais les choses se sont compliquées et ça ne marche plus", constate Lee Seung-woo, analyste chez IBK Securities à Séoul, cité par l'agence Dow Jones.Samsung n'a pas révélé le nombre précis de modèles concernés par la réduction.Parallèlement, l'industriel va fortement augmenter la production de ses smartphones les moins chers, en concurrence avec les modèles chinois de Huawei, Lenovo ou Xiaomi. Il doit à cet effet mutualiser la production de composants des combinés de moyenne et d'entrée de gamme."Il était temps" que Samsung tranche dans le vif et comprime ses dépenses en marketing, inévitables avec une gamme étendue, pour se concentrer sur la réduction générale des coûts, indispensable à "la stabilisation de ses marges", s'est félicité Robert Cihra, analyste chez Evercore ISI, cité par le Wall Street Journal.Vitrine du conglomérat éponyme, la division mobile de Samsung a enregistré sur la période juillet-septembre un bénéfice opérationnel en repli de 74%, pour un chiffre d'affaires en baisse de 33%. Cette division ne représente plus que 43% du bénéfice ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant