Samsung nomme un nouveau patron exécutif pour ses mobiles

le
0
    SEOUL, 1er décembre (Reuters) - Samsung Electronics 
 005930.KS  a annoncé mardi la nomination de Dongjin Koh à la 
présidence exécutive de ses activités de télécommunications 
mobiles en remplacement de J.K. Shin, appelé à se concentrer sur 
la stratégie et le développement de la division, une succession 
qui porte la marque de l'héritier du conglomérat, Jay Y. Lee. 
    La nomination de Dongjin Koh, 54 ans, au poste que J.K. Shin 
occupait depuis 2009, réduira l'influence de ce dernier sur les 
activités de téléphones portables, l'ex-vache à lait du groupe, 
qui cherche aujourd'hui à enrayer la perte de parts de marché au 
profit d'Apple  AAPL.O  et de nouveaux concurrents tels que 
Huawei  HWT.UL  ou Xiaomi  XTC.UL . 
    "S'il est certain que Shin a réalisé des performances 
remarquables par le passé, il est incontestable que les 
résultats du Galaxy S6 sont moins bons qu'attendu et qu'il 
fallait un nouveau patron", a commenté Kim Sang-jo, professeur 
d'économie à l'université Hansung. 
    "Les nominations d'aujourd'hui semblent prendre acte de la 
nécessité d'élaborer un système de gestion qui puisse répondre 
de manière plus réactive aux défis de Xiaomi et d'autres 
entreprises chinoises." 
    Des analystes disent toutefois ne pas s'attendre à voir 
Samsung changer rapidement de stratégie dans les mobiles.  
    Certains observateurs estiment que Samsung doit renforcer 
ses offres de logiciels et de services mobiles mais Koh, qui 
travaille dans la division mobile du groupe depuis 2006, a une 
expérience avant tout industrielle, tout comme Shin. 
    "Il n'y a pas vraiment de changement et Samsung semble 
poursuivre sur une voie axée sur le 'hardware'", explique Chang. 
    Les décisions annoncées mardi concernent également 
l'activité de téléviseurs et d'électroménager du groupe, dont le 
président, Yoon Boo-keun, se voit lui aussi déchargé de la 
gestion opérationnelle.  
    Ces nominations traduisent la volonté de Jay Y. Lee, patron 
de facto du groupe depuis que son père, Lee Kun-hee, a été 
hospitalisé l'an dernier après une crise cardiaque, de répondre 
aux critiques de certains investisseurs sur la faiblesse de la 
distribution aux actionnaires et la nécessité de nouveaux 
moteurs de croissance. 
    Mais pour Chung Sun-sup, directeur du cabinet Chaebul.com,  
"Jay Y. Lee n'assume pas encore la présidence, donc il faudra 
encore du temps avant que l'on assiste à des changements à 
grande échelle". 
 
 (Se Young Lee; Marc Angrand pour le service français, édité par 
Benoît Van Overstraeten) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant