Samsung met un terme à la production du Galaxy Note 7

le
0
Samsung met un terme à la production du Galaxy Note 7
Samsung met un terme à la production du Galaxy Note 7

Samsung a décidé de tourner la page pour de bon. Ce mardi, le fabricant sud-Coréen a annoncé l'arrêt total de la production de son Galaxy Note 7 en raison de problèmes de sécurité persistants quant au risque d'explosion de l'appareil. Samsung s'était déjà résolu à suspendre la production et à arrêter les ventes de la phablette. L'entreprise avait même demandé aux utilisateurs d'éteindre leur appareil.

 

«Nous avons récemment réajusté les volumes de production pour permettre une enquête exhaustive et un contrôle de qualité, mais en faisant de la sécurité du consommateur notre préoccupation numéro un, nous sommes parvenus à la décision finale d'arrêter la production du Galaxy Note 7», a dit Samsung dans un communiqué.

C'est la fin d'un fiasco de plus d'un mois pour la marque. Au mois d'août, tous les voyants étaient au vert pour Samsung. Lancé avant l'iPhone 7 d'Apple, le Galaxy Note 7 semblait voué à un beau succès commercial, avec des précommandes supérieures aux attentes. Mais tout s'est effondré au début du mois de septembre lorsque certains appareils ont commencé à prendre feu en raison de l'explosion de leur batterie durant leur chargement. Les images de smartphones carbonisés ont elles fait le tour des réseaux sociaux.

 

Le 2 septembre, Samsung a dû ordonner le rappel de 2,5 millions d'appareils. Insuffisant pour régler le problème puisque la marque reconnaît désormais que les appareils distribués en remplacement ne sont pas sans poser souci. «La première fois, cela peut être interprété comme une erreur. Mais la même chose s'est produite deux fois sur le même modèle, et cela générera une perte considérable de confiance des consommateurs», observe Greg Roh, de HMC Investment Securities.

Pour Samsung, les dégâts sont déjà visibles en bourse. Le cours de l'action a chuté dde 7,5% depuis lundi. 

 

VIDEO. L'explosion d'un Galaxy Note 7 en ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


A lire aussi sur Le Parisien.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant