Samsung marque le pas au 4e trimestre avec une baisse des ventes de smartphones

le
0
Samsung marque le pas au 4e trimestre avec une baisse des ventes de smartphones
Samsung marque le pas au 4e trimestre avec une baisse des ventes de smartphones

Le géant sud-coréen Samsung a annoncé vendredi des résultats en baisse au quatrième trimestre 2013 sous l'effet d'un ralentissement des ventes de ses smartphones dans un marché saturé, et prévoit un premier semestre 2014 difficle.Pour 2013, les résultats du numéro un mondial des smartphones marquent une nouvelle progression.Le résultat opérationnel a atteint 36.800 milliards de won (34,2 mds de dollars), soit une hausse de 27% par rapport à l'année précédente, sur un chiffre d'affaires de 228.700 milliards, en hausse de 14%.Mais les résultats sont en repli au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre, les ventes de puces et cartes mémoire ne parvenant pas à compenser l'essoufflement des smartphones Galaxy; concurrents de l'iPhone d'Apple.Le résultat opérationnel a en effet atteint 8.300 milliards de won (7,8 mds de dollars) pour la période octobre-décembre, soit une baisse de 6% par rapport à la même période de l'an dernier et de 18% par rapport au trimestre précédent.Ces résultats sont inférieurs aux prévisions des analystes interrogés par l'agence Dow Jones qui tablaient sur un bénéfice d'exploitation de 9.650 milliards de wons et des ventes de 60.400 milliards de wons.Le chiffre d'affaires, à 59.280 milliards de wons, est ressorti quasiment stable (+0,3%) mais les revenus de la division mobile, à 32.170 milliards, ont reculé de 9% d'un trimestre à l'autre et son résultat opérationnel a baissé de 2,8%, à 5.470 milliards de wons.Le numéro un mondial des smartphones et des téléviseurs a enregistré un effet de change négatif de quelque 700 milliards de won et une charge exceptionnelle de quelque 800 milliards de won. Il s'agit du versement exceptionnel d'un bonus à l'occasion des 20 ans de la mise en oeuvre des "principes clés de gestion" de l'entreprise."Dans un contexte d'incertitudes macroéconomiques, comme la cherté du won coréen et les inquiétudes croissantes liées au possible ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant