Samsung livre son 4e bénéfice trimestriel record de suite

le
0
NOUVEAU BÉNÉFICE TRIMESTRIEL RECORD POUR SAMSUNG
NOUVEAU BÉNÉFICE TRIMESTRIEL RECORD POUR SAMSUNG

par Miyoung Kim

SEOUL (Reuters) - Samsung Electronics a annoncé vendredi un quatrième bénéfice trimestriel record d'affilée, de 8.120 milliards de wons (5,7 milliards d'euros), le succès de ses "smartphones" Galaxy ayant plus que compensé la chute des ventes de ses puces mémoires.

Il y a toutefois fort à parier que cette série de records va s'arrêter dès le trimestre prochain, en raison notamment d'une stagnation du marché des téléviseurs et d'un ralentissement de la croissance du segment des smartphones.

Et pour 2013, les analystes financiers anticipent une hausse de 16% "seulement" du bénéfice contre un bond attendu de 73% cette année, selon le consensus Thomson Reuters I/B/E/S.

Malgré le bénéfice record du troisième trimestre, le titre Samsung a terminé en baisse de 2,65% à 1,287 million de wons alors que l'indice KOSPI de la Bourse de Séoul a cédé 1,72%.

"Le principal souci pour Samsung, c'est que le rythme de croissance des smartphones va baisser. Et il va être difficile de maintenir une marge bénéficiaire aussi élevée dans les mobiles à mesure que les acteurs se multiplient et que la concurrence s'intensifie", a dit Nam Dae-jong, analyste chez Hana Daetoo Securities.

Le bénéfice d'exploitation du groupe sud-coréen a progressé de 91% sur la période juillet-septembre par rapport au troisième trimestre 2011, conformément aux premières estimations rendues publiques le 5 octobre.

Samsung a annoncé ses résultats quelques heures après Apple, son concurrent frontal dans les smartphones. Le géant américain a, pour le deuxième trimestre d'affilée, laissé sur leur faim les investisseurs, en raison notamment de ventes de tablettes iPad nettement inférieures aux attentes.

Selon le cabinet de recherche IDC, Samsung a écoulé 56,3 millions de smartphones sur le troisième trimestre, ce qui lui donne une part de marché mondiale de 31,3%, deux fois supérieure à celle d'Apple, qui a vendu 26,9 millions d'iPhone sur la période juillet-septembre.

Le dernier-né de la gamme du groupe américaine, l'iPhone 5, a été lancé le 21 septembre alors que Samsung avait commercialisé son nouveau Galaxy S III fin mai.

PROVISIONS À VENIR DANS LE DOSSIER DES BREVETS

Samsung a déclaré qu'il passerait des provisions dans ses comptes dans le cadre du litige en matière de brevets qui l'oppose à Apple lorsqu'un tribunal américain aura définitivement statué sur ce dossier aux Etats-Unis.

La justice américaine a condamné fin août Samsung à verser 1,051 milliard de dollars à Apple pour infraction au droit de la propriété intellectuelle.

Apple a depuis demandé 707 millions de dollars supplémentaires et un tribunal de Californie doit se prononcer sur ce dernier point au début du mois de décembre.

"Le niveau de provisions sera déterminé en fonction de la décision du tribunal américain et les coûts seront mis de côté ce trimestre seulement s'il y a une décision d'ici la fin de ce trimestre", a déclaré Robert Yi, le directeur des relations investisseurs de Samsung.

Alors que Samsung écoule plus de terminaux mobiles, la capitalisation boursière du sud-coréen ne représente qu'un tiers de celle du groupe américain - la plus importante au monde, à 578 milliards de dollars (447 milliards d'euros).

Les investisseurs se demandent d'ailleurs si Samsung pourrait réduire cet écart au vu du ralentissement attendu de la croissance des mobiles et de la décision d'Apple, un des principaux clients, d'élargir la base de ses fournisseurs.

Le bénéfice opérationnel de la division mobile de Samsung a plus que doublé au troisième trimestre, à 5.630 milliards de wons et représente 69% du résultat d'exploitation total du groupe.

D'autres segments d'activité ont de leur côté profité de la bonne santé d'Apple, pour lequel Samsung fabrique des puces, des microprocesseurs et des écrans plats.

Un des concurrents de Samsung dans les écrans plats, LG Display, a d'ailleurs annoncé vendredi son premier bénéfice trimestriel en deux ans grâce au succès commercial des iPhone et des iPad.

NOUVEAUX VECTEURS DE CROISSANCE

En prévision du ralentissement de la croissance du marché des smartphones, Samsung cherche de nouveaux relais de croissance, telles ses tablettes Ativ fonctionnant avec le nouveau système d'exploitation Windows de Microsoft.

Et le groupe doit trouver de nouveaux clients pour ses microprocesseurs mobiles à mesure que, selon des analystes de Bernstein, Apple remplace Samsung par le taïwanais TSMC comme son principal fournisseur en la matière.

Le division puces de Samsung, en concurrence avec Toshiba et SK Hynix, a vu son bénéfice opérationnel reculer de 28% au troisième trimestre, à 1.150 milliards de wons, en raison notamment de la baisse des prix des mémoires DRAM.

Le chiffre d'affaires trimestriel de Samsung représente l'équivalent environ un cinquième du produit intérieur brut (PIB) sud-coréen.

Bertrand Boucey et Benoît Van Overstraeten pour le service français, édité par Marc Angrand

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant