Samsung lance une bataille juridique contre AbbVie

le
0
    SEOUL, 4 avril (Reuters) - Samsung Bioepis, qui entend 
frapper fort sur le marché en plein essor des biosimilaires, a 
intenté une procédure judiciaire contre AbbVie  ABBV.N , qu'il 
accuse de bloquer de bloquer toute tentative de copier son 
médicament vedette. 
    La filiale du conglomérat sud-coréen Samsung Group  SAGR.UL  
et son partenaire et actionnaire minoritaire Biogen  BIIB.O  ont 
déposé leur dossier le 24 mars en Grande-Bretagne contre AbbVie. 
    Samsung Bioepis et Biogen rêvent de développer un 
biosimilaire, c'est-à-dire une copie à bas coût d'un traitement 
biotechnologique, de la star d'AbbVie, Humira. 
    Ce médicament contre la polyarthrite rhumatoïde a rapporté 
l'an dernier 14 milliards de dollars à AbbVie, ce qui représente 
l'essentiel de ses ventes. 
    Le brevet sur Humira tombe dans le domaine public en 
décembre 2016 aux Etats-Unis et en octobre 2018 en Europe mais 
AbbVie a déposé d'autres brevets pour tenter de contrer les 
biosimilaires. 
    "Nous pensons qu'AbbVie tente de bloquer l'entrée du marché 
à des produits rivaux en déposant toute une série de brevets 
autour de Humira, ce qui pourrait affecter l'accès des malades à 
des traitements abordables", a dit Samsung Bioepis à Reuters. 
    AbbVie a dit à Reuters être au courant de la procédure 
intentée par Samsung Bioepis et Biogen. 
    Samsung Group mise beaucoup sur Samsung Bioepis alors que 
les bénéfices de sa division d'électronique grand public, 
Samsung Electronics  005930.KS , connue pour ses smartphones et 
ses téléviseurs, sont en baisse.  
     
 
 (Se Young Lee; Patrick Vignal pour le service français) 
 

Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant