Samsung espère la fin des pépins face à Apple grâce au Galaxy S6

le
0
Samsung espère la fin des pépins face à Apple grâce au Galaxy S6
Samsung espère la fin des pépins face à Apple grâce au Galaxy S6

(AFP) - Face au succès de l'iPhone 6 d'Apple, Samsung relève le gant et promet des ventes record pour son nouveau modèle phare, le Galaxy S6, attendu vendredi en boutique aux Etats-Unis, en France ou encore au Canada.Près de cinq ans après l'arrivée du premier Galaxy S, le S6 et son modèle à écran incurvé, le S6 Edge, sortent simultanément sur une vingtaine de marchés clés, dont la Corée du Sud, l'Allemagne et l'Australie.

"Sur la base des retours du marché et des consommateurs (...) nous pensons que le S6 enregistrera des ventes record pour un Galaxy", s'est avancé Lee Sang-Chul, numéro deux de la division mobile, lors d'une conférence de presse organisée à la veille du lancement à Séoul.

Les enjeux pour le groupe sont particulièrement élevés: devenu numéro un mondial des smartphones à l'automne 2011, il est depuis le quatrième trimestre au coude à coude, voire dépassé, par Apple selon les enquêtes. Et Samsung doit impérativement faire oublier l'échec commercial du S5, jugé indigne de sa catégorie.

Afin de regagner une clientèle en quête de performance, d'élégance et de qualité, Samsung a remplacé le revêtement plastique du S5 par un mélange de métal et de verre trempé.

Cette montée en gamme pourrait se retrouver au niveau des tarifs, non connus, mais qu'on annonce plus élevés encore que l'Iphone 6 Plus, qui détient le record du genre.

Samsung dévoile rarement ses ventes chiffrées mais le S4 --lancé en 2013-- est pour l'instant le smartphone le mieux vendu du groupe, avec 70 millions d'unités écoulées.

Mais ses ventes se sont effondrées en 2014 quand celles d'Apple explosaient grâce à son dernier iPhone et Samsung a annoncé fin janvier la première baisse de son bénéfice net annuel en trois ans.

- Vents favorables -Le constructeur sud-coréen est en effet pris entre l'enclume d'Apple, qui domine le haut de gamme, et le marteau des fabricants chinois comme Lenovo, Xiaomi et Huawei, dont les ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant