Samsung: bénéfice net en baisse de 40% au 4e trimestre

le
0
Samsung: bénéfice net en baisse de 40% au 4e trimestre
Samsung: bénéfice net en baisse de 40% au 4e trimestre

Le géant sud-coréen Samsung Electronics a vu son bénéfice net plonger de 40% au quatrième trimestre 2015, en raison du ralentissement de la demande en smartphones et de la baisse du prix des puces qui a plombé sa division semi-conducteurs.S'il demeure le premier fabricant mondial de smartphones, le groupe sud-coréen continue de voir sa position attaquée par la concurrence de l'américain Apple dans le haut de gamme, et surtout par la montée en puissance des chinois Huawei ou Xiaomi dans l'entrée et le milieu de gamme.Samsung a annoncé jeudi un bénéfice net sur la période octobre-décembre de 3.220 milliards de wons (2,4 milliards d'euros), en baisse de 39,7% par rapport à la même période en 2014. Un résultat inférieur aux attentes des analystes.Le bénéfice opérationnel est quant à lui en hausse de 16,1% sur un an, à 6.100 milliards de wons (4,6 milliards de dollars), et conforme aux dernières prévisions du groupe.Dans un communiqué, Samsung prévient que maintenir ce niveau de bénéfices en 2016 sera un défi en raison "d'un environnement difficile pour les affaires et de la baisse de la demande dans les technologies de l'information (IT)".Le groupe invoque aussi "le ralentissement économique mondial" et la baisse du cours du pétrole pour justifier sa performance au quatrième trimestre. L'action Samsung a clôturé en baisse de 2,55% à la Bourse de Séoul, à 1.145 wons.La moindre demande dans le secteur de l'IT et des ordinateurs a également eu pour conséquence de faire baisser les prix des puces DRAM (mémoires dynamiques à accès aléatoire, utilisées dans les ordinateurs notamment) et des écrans LCD, ce qui se ressent sur les résultats de sa division semi-conducteurs.- Pas seul dans la tempête -Samsung avait au troisième trimestre bénéficié d'un effet de change positif. Mais le renchérissement du won a, au contraire, eu un impact négatif au quatrième trimestre, de l'ordre de 400 milliards de wons ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant