Samir Nasri choisit l'humilité

le
0
Samir Nasri choisit l'humilité
Samir Nasri choisit l'humilité

« Tout le monde a droit à une seconde chance, je n'ai tué personne ! » Les mots sont forts et le message radical. Après s'être excusé pour son attitude pendant l'Euro 2012 - « Je n'ai pas eu un comportement professionnel, j'espère que vous respecterez mon choix de ne pas reparler du passé » - Samir Nasri a pris le temps de répondre aux multiples questions des médias, venus en nombre pour la première conférence de presse de l'ancien Marseillais depuis son altercation avec un journaliste de l'AFP. « Je n'ai pas de craintes particulières, je sais que mon comportement sera épié, a-t-il expliqué. Mais je sais ce que j'ai à faire. A moi d'être performant et bon avec les Bleus, et de montrer que je ne suis pas un problème dans la vie de groupe. A moi de m'intégrer et de me faire tout petit, et de répondre présent sur le terrain. » Conscient d'avoir trop tardé pour répondre aux accusations qui étaient portées contre lui, le joueur de Manchester City évoque le déclic de son entourage. « On a tellement d'ego et de fierté qu'on ne veut pas admettre certaines choses, admet-il. Mais quand la situation affecte tes performances, tu te rends compte qu'ils ont raison et que tu as tort. Donc, il faut s'excuser et avoir un comportement différent. »

Objectif Coupe du Monde 2014

Désormais, l'ancien joueur de l'OM se montre sous un visage nouveau, motivé par l'idée de faire partie de la prochaine grande aventure en Bleus. « Je n'oublie pas qu'il y a une Coupe du Monde au Brésil, c'est le rêve de tout le monde, poursuit l'intéressé. Aujourd'hui, je pense encore à celle que j'ai ratée en 2010. Quand on n'est pas en sélection, on n'a beaucoup de regrets et envie de tout faire pour revenir. Revenir en sélection a toujours été un objectif pour moi. » Un retour différé en raison d'une blessure cet été qui l'a contraint à renoncer à la Tournée sud-américaine de l'équipe de France. Pas forcément mauvais pour lui quand on analyse les deux performances médiocres des Bleus contre l'Uruguay et le Brésil. Samir Nasri peut se dire qu'il lui reste encore une chance de se faire une place au soleil de Rio. Il faudra pour cela s'inspirer des performances de deux de ses coéquipiers. « Mathieu (Valbuena) et Franck (Ribéry) ont fait de très gros matchs, ils ont vraiment élevé leur niveau de jeu, a confié le joueur de 26 ans. Ils ont été décisifs. C'est bien pour l'équipe de France d'avoir plus d'atouts offensifs que par le passé. » Bien pour le collectif mais difficile pour l'individu qui doit maintenant prouver sur le terrain qu'il mérite sa place dans le groupe.

Suivre l'exemple de Franck Ribéry

Face à la Belgique qu'il considère comme « une équipe très talentueuse », le Marseillais aura tout à prouver si Didier Deschamps lui offre du temps de jeu. « Le sélectionneur me fait confiance, j'ai forcément envie de lui rendre, assure-t-il. Mais je n'ai jamais boudé quand je suis allé sur le banc, comme je ne l'ai jamais fait à City. Je reviens tout petit, je n'ai rien à revendiquer et j'accepterai ses choix. Je lui dois pas mal de choses d'être revenu en équipe de France. » Débarrassé de ses démons du passé, le Mancunien semble avoir appris de ses erreurs. Et va pouvoir jouer carte sur table avec Didier Deschamps. « Je lui expliquerai ce qu'il s'est passé dans le groupe en Ukraine, a-t-il confié. Car je n'ai pas eu du tout de problèmes avec les joueurs. Dans la vie de groupe, je n'ai pas été aussi mauvais que ça a été raconté. Avec un de vos confrères, je ne peux pas le nier. » Un douloureux passé dont il n'arrivera pas forcément à se dépêtrer en une conférence de presse. On en connaît un qui a quasiment réussi la prouesse de faire oublier son attitude à Knysna par des performances éblouissantes sur le terrain. « Avec Franck (Ribéry), on a échangé pas mal cet été, en vacances et lors de l'Audi Cup. On a pas mal discuté. » Un échange qui a porté ses fruits. Mais le chemin s'annonce encore long pour Samir Nasri?

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant