Sami Khedira, le retour du patron

le
0
Sami Khedira, le retour du patron
Sami Khedira, le retour du patron

Avec le possible forfait de Bastian Schweinsteiger pour l'Euro qui pointe le bout de son nez, l'Allemagne se cherche un nouveau leader sur mais surtout en dehors du terrain. Revenu à son meilleur niveau depuis son arrivée à la Juventus l'été dernier, Sami Khedira semble être l'un des seuls à pouvoir remplir cette mission.

"C'est un grand honneur pour moi d'être capitaine ; mais ne parlons comme si Bastian Schweinsteiger était déjà à la retraite. Vous ne devriez pas parier contre son retour." Sami Khedira a bien essayé de rester le plus prudent possible concernant le cas Schweinsteiger ce lundi lors de la conférence de presse d'avant-match de l'Allemagne, il sait mieux que personne que la présence de l'ancien Munichois en France est de plus en plus compromise. La faute à une blessure aux ligaments du genou qui fait suite à un tas d'autres blessures plus ou moins graves contractées ces dernières saisons par le milieu relayeur. Depuis la Coupe du monde 2014, Schweini n'est plus que l'ombre de lui-même, et son apport sur le terrain (lorsqu'il n'est pas blessé) n'a plus rien à voir avec ce qu'il fut autrefois. Dans ces circonstances, et bien que Joachim Löw et consorts continuent de s'en cacher, un plan B doit être mis en place. Sur le terrain mais aussi en dehors. L'équipe subissant une pression énorme depuis la fin de la phase de qualification pour l'Euro qui pour beaucoup fut particulièrement bâclée. Depuis quelques jours, un nom semble s'imposer dans pas mal de têtes du staff allemand : celui de Sami Khedira. Capitaine samedi dernier contre l'Angleterre, le natif de Stuttgart semble être en pole position pour obtenir le brassard si jamais Schweinsteiger ne vient pas à l'Euro. Un choix peu surprenant lorsqu'on connaît les qualités de leadership du bonhomme et l'amour que Löw lui porte – il était par ailleurs déjà vice-capitaine avec Neuer et Hummels – mais que peu auraient pu prédire il y a un an, lorsque sa carrière battait sacrément de l'aile.

Khedira : " Mon plus bel amour, c'est le football "

La renaissance italienne


L'an passé, à cette même date, Sami Khedira passait le plus clair de son temps en Allemagne alors qu'il était officiellement encore un joueur du Real Madrid. Mis sur la touche par Carlo Ancelotti, en désaccord avec la direction merengue concernant son salaire et pas au mieux physiquement, Khedira cherchait alors une solution de repli pour la saison 2015/2016. Schalke 04 a longtemps tenu la corde. Les discussions entre le champion du monde et le club de la Ruhr étaient à un stade…



Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant