Sambou Yatabaré : "C'est un match piège"

le
0
Sambou Yatabaré : "C'est un match piège"
Sambou Yatabaré : "C'est un match piège"

Opposé ce jeudi soir à Concarneau en quart de finale de la Coupe de France, Guingamp espère bien conserver son titre durement gagné. Titularisé pour l'occasion, Sambou Yatabaré nous raconte ses dernières semaines difficiles entre élimination à pile ou face, sifflets du public et guerre de tranchée ukrainienne.

Bonjour Sambou ! Comment va le moral ? La semaine a été difficile, mais ça va mieux, merci.
Si on résume un peu ton parcours dernièrement, tu as été éliminé par tirage au sort à la CAN, sorti de la ligue Europa avec Guingamp, puis sifflé par le Roudourou contre Montpellier Oui
Tu comprends les sifflets de ton public ? J'étais un peu fatigué, après ce sont des supporters, on ne contrôle pas Je n'y fais pas trop attention, d'autant plus que je n'ai pas été trop déçu de mon match, mis à part quelques petits faits de jeu. Pour tout dire, je n'y pense même plus, c'est déjà terminé.
Très remonté, Jocelyn Gourvennec est monté au créneau pour te défendre ce week-end. Quelle relation as-tu avec lui ? Oui, c'est vrai, cela ne lui a pas plu, il n'a pas trouvé ça normal. Il m'a dit que ce n'était pas mérité et que le public n'avait pas à faire ça. Avec lui, tout se passe bien. Il est content de ce que je produis sur le terrain et il apprécie mon état d'esprit.
Qu'a-t-il apporté à Guingamp ? Il a construit une équipe qui est à son image Avant chaque match, il sait exactement ce qu'on doit faire pour l'emporter. Pendant toute une semaine, il nous détaille une à une les clés de la rencontre, afin de nous mettre dans les meilleures conditions. Et force est de constater qu'il a souvent raison.
Quel est le secret de votre réussite cette saison ? Comme partout, c'est un tout. Chacun apporte sa pierre à l'édifice, le coach, les joueurs et puis surtout le club qui fait tout pour qu'on soit dans les meilleures dispositions. Chacun a un rôle à jouer et le fait du mieux possible.
Dernièrement, le club semble un peu accuser le coup avec deux défaites d'affilée Le foot a ceci de spécial qu'il n'y a pas toujours beaucoup d'écart entre la victoire et la défaite. Sur ces deux matchs, ça s'est joué à peu. En regardant les rencontres, on a fait ce qu'il fallait, mais peu de choses ont tourné en notre faveur.
Contre Kiev, qu'est-ce qui n'a pas marché ? On...







Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant