Samassa est devenu grand

le
0
Samassa est devenu grand
Samassa est devenu grand

Exceptionnel dans ses cages, Mamadou Samassa a permis aux Troyens de repartir de Metz avec une victoire inespérée (0-1). Une performance de haute volée qui fait taire quelques critiques et permet de prouver qu'il a bien grandi depuis son premier passage en Ligue 1 avec l'En Avant de Guingamp lors de la saison 2013-2014.

Alors qu'il ne reste que quelques secondes à jouer, Bryan Pelé récupère un ballon dans son propre camp, avance de 40 mètres pour lancer en profondeur Samuel Grandsir. L'ailier de 21 ans ne tremble pas et offre la victoire aux Troyens sur la pelouse de Metz (0-1). Il est là, le vrai héros de la soirée ? Eh bien pas du tout. Le patron du soir est bien un Troyen, mais il porte des gants et répond au doux nom de Mamadou Samassa. L'homonyme de l'éphémère attaquant marseillais a été tout simplement exceptionnel dans ses cages avec pas moins de sept parades à son actif. Pourtant en supériorité numérique, les Messins n'ont rien pu faire pour battre l'international malien et son mètre 97. Une frappe des 25 mètres de Brian Fernandez ? Aucun problème. Un bon centre d'Ivan Baillu ? Présent. Un face-à-face avec Opa Nguette ? Easy.

Bordeaux grimpe sur le podium, l'OL freiné par Dijon

Et n'allez pas dire qu'il a simplement eu de la chance car il a été sauvé une fois par sa barre transversale et une autre fois par son poteau. Non, la performance de Mamadou Samassa mérite bien mieux qu'un abaissement à ces deux petits montants. Lors de son dernier passage en Ligue 1, l'ESTAC avait encaissé 14 buts après sept journées, contre seulement six cette saison. La différence ? Mamadou Samassa bien sûr. Parfois décrié pour ses sorties aériennes approximatives ou ses relances manquées, le portier troyen, désormais âgé de 27 ans, a enfin trouvé un club qui lui fait confiance. Et il le lui rend bien.

Révélé à Guingamp, puis ejecté


Avant de poser ses bagages dans l'Aube, Mamadou Samassa gardait les cages de l'En Avant de Guingamp où il débarque en 2003, à l'âge de 13 ans. Dans les Côtes d'Armor, l'international malien a tout connu, les équipes de jeunes, le National, la montée en Ligue 2, la montée en Ligue 1 et même la victoire en Coupe de France face au Stade Rennais en 2014 (2-0). Une rencontre qui marque étonnamment le début

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant