SAM confirme son entrée au capital de Sika à hauteur de 3%

le , mis à jour à 12:36
0

(Actualisé avec Sika et confirmation du fonds SAM) ZURICH/PARIS, 24 juin (Reuters) - Southeastern Asset Management (SAM) a annoncé mercredi qu'il avait pris une participation de 3% dans Sika SIK.VX et qu'il soutenait la direction de l'entreprise, opposée à la prise de contrôle du groupe chimique suisse par Saint-Gobain SGOB.PA . "La participation dans Sika est détenue dans un véhicule d'investissement associé (au milliardaire égyptien) Nassef Sawiris (...) et à d'autres investisseurs stratégiques", a dit le fonds d'investissement américain, confirmant ainsi une information donnée par le quotidien Les Echos. La holding SWH de la famille Burkard-Schenker, actionnaire de contrôle de Sika avec 16,1% du capital et 52,4% des droits de vote à l'époque, a conclu en décembre un accord avec Saint-Gobain pour lui céder le contrôle du chimiste moyennant 2,75 milliards de francs suisses (2,6 milliards d'euros). Mais la direction de Sika, soutenue par plusieurs membres du conseil et des investisseurs institutionnels, a plafonné les droits de vote à la limite statutaire de 5%, bloquant l'opération et déclenchant une longue bataille judiciaire et réglementaire. SWH a vu son recours en justice contre cette décision rejeté par un tribunal cantonal puis en appel. ID:nL5N0YX47C "Southeastern pense que la vente de la participation de 16% de la famille à Saint-Gobain à une prime de 80% sans offre concurrente aux autres actionnaires est préjudiciable pour tous les actionnaires non familiaux de Sika -- son personnel, ses clients et, en particulier, les autres propriétaires -- et ne doit se poursuivre en l'état actuel", ajoute le fonds. Selon Les Echos, SAM entend toutefois se poser en médiateur dans le conflit opposant les dirigeants du groupe suisse et Saint-Gobain. Josh Shores, associé gérant du fonds, juge qu'il existe "d'autres solutions qu'une offre publique d'achat sur la totalité des titres de Sika (et) divers mécanismes permettant de protéger les intérêts de tous les actionnaires". "Tout le monde peut acheter et vendre des actions Sika sur le marché. Comme on l'a toujours dit, Sika est et restera coté après que la famille aura recouvré des droits et que Saint-Gobain aura pris le contrôle de la holding familiale", a par ailleurs déclaré mercredi une porte-parole du groupe français. Nassef Sawiris est par ailleurs le deuxième actionnaire de Lafarge LAFP.PA avec 16% du capital. Le directeur général de Sika Jan Jenisch a sinon confirmé mercredi les prévisions de 2015. "Nous pouvons confirmer les prévisions de 2015", a-t-il dit à des investisseurs. Sika anticipe une croissance du chiffre d'affaires de 6% à 8% à taux de change constant, ainsi qu'une légère hausse de ses marges. En Bourse de Zurich, l'action Sika perd 0,5% en fin de matinée, tandis que Saint-Gobain cède 1% à Paris. (Michael Shields, Astrid Wendlandt, Oliver Hirt, Benjamin Mallet et Wilfrid Exbrayat pour le service français, édité par Bertrand Boucey)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant