Salvador : le virus Zika face aux tabous de l'IVG et de la contraception

le
0

Au Salvador, près de 8 000 cas de contamination du virus Zika ont été diagnostiqués et les cas de syndrome de Guillain-Barré ont quintuplé. Face aux craintes liées à de possibles conséquences chez les nouveau-nés, le ministère de la Santé a émis une recommandation surprenante pour les Salvadoriennes : "Ne tombez pas enceintes au moins jusqu'en 2018". Pourtant, la contraception reste difficile d'accès au Salvador, l'un des pays les plus répressifs en ce qui concerne le droit à l'avortement.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant