Salon national de l'immobilier : baisse des prix et nouvelles lois

le
3
Ira Shumejko/Shutterstock.com
Ira Shumejko/Shutterstock.com

(AFP) - Le salon national de l'immobilier ouvrira ses portes de jeudi à dimanche au parc des expositions de la porte de Versailles à Paris, alors que le secteur fait face à une amplification de la baisse des prix déjà amorcée en 2012 et à de nouvelles dispositions réglementaires.

"Le nombre de visiteurs devrait osciller entre 25.000 et 30.000 personnes, soit un niveau quasiment identique à celui des années précédentes", a déclaré à l'AFP Pacifique Robineau, organisateur du salon.

Selon lui, "malgré la conjoncture difficile, la fin des aides et incitations fiscales, comme le dispositif Scellier pour l'investissement locatif, ou encore la révision du prêt à taux zéro pour les primo-accédants, on constate que les gens sont toujours aussi intéressés par l'accès à la propriété".

Acheteurs et vendeurs font toutefois preuve de plus d'attentisme, souligne M. Robineau, évoquant les incertitudes qui pèsent sur le marché: "Sur le plan fiscal, beaucoup de choses changent, ce qui provoque une inquiétude réelle".

Outre ces changements, le secteur est confronté à une baisse des prix très importante et un recul aussi du nombre de transactions. Selon les projections de la Chambre des notaires, rendues publiques la semaine dernière, les prix des logements anciens auront baissé de plus de 7% entre le pic enregistré en août dernier et mai 2013, tandis que 709.000 ventes ont été enregistrées dans l'ancien en France en 2012, soit une baisse de 12% sur un an.

Dans ce contexte, quelque 250 exposants (constructeurs, promoteurs, établissements financiers, agents immobiliers, notaires, administrateurs de biens) sont attendus à la porte de Versailles jeudi pour présenter leurs programmes, produits et services.

L'édition 2013 devrait être dominée par l'étude des nouvelles mesures législatives, telles que le mécanisme Duflot, selon les organisateurs.

Ce dispositif, mis en place pour succéder à la loi Scellier, impose aux propriétaires investisseurs des plafonds de loyers inférieurs de 20% au niveau moyen du marché, et des plafonds de ressources pour les locataires.

À l'occasion de ce salon, la Fnaim (Fédération de l'immobilier) devrait proposer en particulier plusieurs conférences pour aider acheteurs et vendeurs à évaluer la portée de ces nouvelles normes.

"Le dispositif Duflot apporte un certain nombre de modifications à la loi Scellier, qui a donné lieu à certains effets pervers, et l'on peut espérer qu'il soit mieux dimensionné", a indiqué à l'AFP Jean-François Buet, président de la fédération.

Par ailleurs, un "village" d'exposants internationaux se tiendra pour proposer aux visiteurs des investissements immobiliers à l'étranger, tandis que sont attendues les 15es rencontres franciliennes de la copropriété.

bt/cb/sd

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • jackgros le jeudi 11 avr 2013 à 12:24

    Danapoin. L'immo va bien ??? Mis à part les capitales et encore... les prix de l'immo sont partout à la baisse. Bien sûr la rareté fera toujours la chéreté d'un bien, par contre tous les acheteurs ne peuvent se payer du 16ème ou Neuilly et ce sont les primo accédants qui font le marché...

  • danapoin le jeudi 11 avr 2013 à 11:21

    Charlots magouilleurs! baisse seulement dans ce que les français ne veulent pas, autrement dit de l'ancien ou tout est à refaire, et endroit d'insécurité...Pour le reste l'immo va bien et je constate moi que les vendeurs ne baissent pas les prix pour un bien qui est sans travaux et dans un endroit résidentiel et bien fréquenté! Tous les acheteurs ne rêvent pas du 9.3 ... LOL

  • pelochon le jeudi 11 avr 2013 à 01:55

    "les prix des logements anciens auront baissé de plus de 7% entre le pic enregistré en août dernier et mai 2013"charlots va !!