SALON-La baisse du yuan peut accélérer l'export depuis la Chine-Tavares

le
0

FRANCFORT (Allemagne), 15 septembre (Reuters) - La baisse récente du yuan pourrait accélérer le projet de PSA Peugeot Citroën PEUP.PA d'exporter depuis la Chine avec son partenaire Dongfeng 0489.HK des véhicules en Asie du Sud-Est, a déclaré mardi le président du directoire du groupe automobile. "La dévaluation de la devise chinoise permet d'améliorer la compétitivité du sourcing chinois", a dit Carlos Tavares à l'ouverture des journées presse du 66e salon de l'automobile de Francfort. "Nous avons des opportunités accrues qui s'ouvrent à nous pour le Sud-Est asiatique." Parmi les marchés potentiels, le président du directoire de PSA a cité la Malaisie, la Thaïlande et l'Indonésie, et évoqué un horizon de deux à trois ans. Tous les constructeurs automobiles cherchent actuellement de nouveaux marchés tant le paysage est devenu volatil dans les pays émergents jugés jusqu'ici les plus prometteurs. En Iran, Carlos Tavares a indiqué que les discussions pour produire à nouveau sur place se poursuivaient mais qu'elles restaient difficiles, le groupe payant toujours le prix de son départ brutal en février 2012. "C'est aussi pour cette raison que nous souhaitons rester en Russie", a ajouté Carlos Tavares, convaincu que les relations de Moscou avec le reste de l'Europe finiront par s'améliorer, et le marché russe par repartir. A plus court terme, PSA importera à partir de la fin septembre sa marque haut de gamme DS en Iran et ouvrira un showroom dédié à Téhéran au premier semestre 2016. (Gilles Guillaume, édité par Jean-Michel Bélot)


Valeurs associées
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant