Salon E3: le "sport" des jeux vidéo sur le devant de la scène

le
0
Salon E3: le "sport" des jeux vidéo sur le devant de la scène
Salon E3: le "sport" des jeux vidéo sur le devant de la scène

Longtemps chasse gardée de l'industrie des jeux vidéo, le salon E3 de Los Angeles a débuté mardi en présence de joueurs devenus des stars en ligne grâce à leurs performances suivies par des milliers d'aficionados sur YouTube (Google), Twitch ou Facebook.A côté des tout derniers jeux vidéo en ligne, des Youtubers devenus célèbres et des prix attribués pour les principales compétitions d'"eSport" ont pour la première fois fait irruption au salon qui se tient à Los Angeles jusqu'à vendredi."La réalité aujourd'hui, c'est que les jeux ne sont plus ceux qui influencent l'industrie, ce sont les +créateurs+ sur YouTube", ces joueurs qui commentent et diffusent leurs parties, souligne auprès de l'AFP Ryan Wyatt, responsable des jeux chez YouTube."Impliquer les créateurs est intelligent car leurs retours sont constructifs, car ils ne font pas seulement des remarques cinglantes".L'industrie florissante du jeu vidéo développe des relations suivies avec les "gamers" et ne se contente plus de leur vendre simplement ses produits. Le salon E3 accueille ainsi pour la première fois une "eSports zone" gérée par le groupe spécialiste de l'eSport ESL, où des compétitions de jeux vidéo sont organisées et diffusées en ligne.Les joueurs participent aussi à des conférences de presse théâtralisées organisées par les éditeurs de jeux et fabricants de consoles.Nouveaux titres très attendus et nouvelles franchises ont été dévoilés en direct sur Facebook, Twitch (filiale du géant américain de la distribution en ligne Amazon) et YouTube (qui se présente comme la plus grosse plateforme de jeu), attirant des centaines de milliers de vues."Avant que les éditeurs ne réalisent le pouvoir des +créateurs+, les +créateurs+ se sentaient aliénés", estime M. Wyatt. "Tout cela a changé maintenant. Ils sont intégrés au salon et leurs retours sont pris en compte dans le design, le ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant