Salon du Bourget : les chevaliers du ciel

le
0
Demo du Rafale C 1/7 Provence
Demo du Rafale C 1/7 Provence

Au Salon du Bourget, les pilotes sont aux ordres de Jupiter. Ce pourrait être une image, c?est une réalité. Le ballet des avions, chaque après-midi du 15 au 21 juin, est bel et bien réglé par Jupiter, le nom de code du directeur des vols. En fonction depuis 2005, Stéphane Pichenet appartient aussi à cette caste très fermée des pilotes d?essai, ceux qui testent les avions civils et militaires avant leur mise en service. Il est notamment un spécialiste des paraboles en apesanteur sur l?Airbus A310 de Novespace.

Au Bourget, entouré d?une équipe d?une dizaine de personnes et d?un comité des sages, il vérifie que les pilotes de présentation ne mordent pas la ligne jaune. En fait, il y en a plusieurs avec une règle d?or  : ne pas survoler le public. La hauteur par rapport à la piste ne doit pas être inférieure à 100 mètres. En dessous, l?avion serait caché par la ligne des chalets. Et le mur virtuel à respecter formellement est la limite avec la zone de l?aéroport de Roissy-CDG, dont une ou deux pistes peuvent être fermées quelques minutes, le temps à la Patrouille de France ou à certains avions de ligne comme le Boeing 787 Dreamliner d?évoluer.

L?Airbus A380 dans un mouchoir

« La présentation de l?Airbus A380 se déroule, elle, dans le volume intermédiaire, un mouchoir de poche grâce à l?aptitude du quadriréacteur à évoluer en sécurité aux basses vitesses avec ses commandes électriques...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant