Salon de l'agriculture : huit idées reçues sur notre alimentation

le
0
François Hollande participant au Salon de l'agriculture 2013.
François Hollande participant au Salon de l'agriculture 2013.

L'espérance de vie dans les pays industrialisés ne cesse d'augmenter, notamment grâce à la meilleure qualité des aliments. FAUX. L'espérance de vie a bien augmenté depuis la Seconde Guerre mondiale, notamment grâce à l'arrivée du réfrigérateur et à une meilleure hygiène alimentaire. Mais depuis les années 2000, elle tend à stagner. Pire, l'espérance de vie en bonne santé, c'est-à-dire sans incapacité, est en baisse. D'ici trente ans, elle pourrait avoir baissé de dix ans pour les jeunes exposés actuellement aux pesticides dans l'alimentation et l'eau ! "Les pesticides conduisent à des risques accrus de pathologies neurodégénératives et de certains cancers", alerte Marc Dufumier. Nos races animales sont en voie de disparition. VRAI. Aujourd'hui, 80 % du cheptel laitier français est issu de trois races seulement ! "On a privilégié des races passe-partout, qui pouvaient s'adapter n'importe où." Résultat : de nombreuses races de vaches ont disparu, et avec elles la diversité des gènes, facteur d'adaptabilité et de résistances aux aléas climatiques et aux maladies. Facteur aggravant, le système de production actuel favorise la consanguinité. Dans le même temps, la variété des semences disparaît, car le marché mondial est concentré aux mains d'un faible nombre de multinationales, comme Monsanto. Depuis des décennies, les rendements agricoles ne cessent d'augmenter dans les pays industrialisés. FAUX. Au cours de...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant