Salon de l'agriculture : hué, Hollande accueilli au son de "démission"

le
0
François Hollande avec des bouchers au Salon de l'agriculture, le 27 février 2016.
François Hollande avec des bouchers au Salon de l'agriculture, le 27 février 2016.

C'est par des sifflets que François Hollande a été accueilli ce samedi au Salon de l'agriculture, avant de repartir vers 12 h 30 après une visite de six heures. « Ce 53e salon est sans doute l'un des plus durs à vivre pour les agriculteurs », a déclaré le chef de l'État dans un entretien accordé à la chaîne Campagne TV, juste avant la fin de cette visite, qui est la plus courte depuis le début de son quinquennat.

À son arrivée, des agriculteurs, revêtus pour certains de tee-shirts noirs marqués « Je suis éleveur, je meurs », ont scandé « Démission ». « C'est l'état d'urgence pour l'élevage ! » lance l'un d'eux. « Bon à rien », « on n'est pas des migrants », « connard », « fumier » et autres insultes ont fusé tandis que le président progressait au milieu d'une haie hostile d'éleveurs. « Il s'en fout complètement de nous », clame un autre. « Ça fait un an qu'on mène des actions en France, personne ne nous écoute », renchérit un troisième.

« Les cris de détresse, je les entends », et « si je suis venu au salon ce n'est (...) pas simplement pour faire un tour, (...) c'est pour entendre y compris des cris de douleur, des cris de souffrance », a réagi le président, qui a poursuivi sa visite sans interruption. « Si je suis là aujourd'hui, c'est pour montrer qu'il y a une solidarité nationale », et « on...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant