Salon de l'agriculture : Hollande attendu de pied ferme

le , mis à jour à 09:44
3
Salon de l'agriculture : Hollande attendu de pied ferme
Salon de l'agriculture : Hollande attendu de pied ferme

L'atterrissage risque d'être brutal... A peine revenu d'une tournée d'une semaine dans le Pacifique et en Amérique latine, François Hollande inaugurera samedi le Salon de l'agriculture. En plein crise des agriculteurs, le rendez-vous s'annonce houleux et à hauts risques pour le président et le gouvernement, attendus de pied ferme.

Les agriculteurs, qui ont organisé de nombreux blocages de routes ces dernières semaines pour protester notamment contre les cours trop faibles de la viande bovine, porcine et du lait, ont promis de faire entendre leur colère lors de cet événement très médiatisé.

« Il n'est pas question que le Salon se transforme une nouvelle fois en concours de beauté politique », a mis en garde la FNSEA, premier syndicat agricole français, qui compte demander à tous les élus venus caresser le cul des vaches de répondre à un « questionnaire précis » sur les questions qui préoccupent le monde paysan.

Invité ce vendredi matin de France Info, le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll, qui sera très présent sur le Salon, y est également allé de son conseil. «Il faudra respecter d'abord les agriculteurs, a-t-il insisté. Attention à l'idée qu'on passe au Salon d'abord pour soi, là ceux qui viendront seront là d'abord pour les agriculteurs». Lui a encore en tête la visite surprise d'agriculteurs dans son jardin.

Valls s'y rend lundi

Après François Hollande samedi, c'est Manuel Valls qui se rendra au Salon lundi matin dès 7 heures. Il y a dix jours, le Premier ministre a annoncé une réductions des charges sociales pour les agriculteurs. Jeudi, il a aussi sommé la Commission européenne de faire «des annonces fortes» pour résoudre la crise.

#CriseAgricole : nous demandons à la Commission européenne des mesures à la hauteur de la situation. pic.twitter.com/fLsVpVRT8L— Manuel Valls (@manuelvalls) February25, 2016

Parce qu’elle connaît l’importance de l’agriculture, la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • ltondu il y a 12 mois

    Porcinet passera inaperçu !

  • xk8r il y a 12 mois

    du goudron et des plumes

  • dhote il y a 12 mois

    Il faut qu'il mette un vieux costard et des boules Quies..