Salon de l'agriculture : ce que les éleveurs n'ont pas pu dire à Hollande

le
0
François Hollande au Salon de l'agriculture ce samedi matin.
François Hollande au Salon de l'agriculture ce samedi matin.

Avec Pauline, qui tient la caméra, nous avons trouvé les éleveurs plutôt mous du genou ce samedi matin, en accueillant vers 6 h 30 le président de la République. Excusez-nous les gars, mais après les manifestations de force sur le terrain, après la faillite de milliers d'exploitants agricoles, après les mots très durs envers la politique gouvernementale, on s'attendait à un accueil hyper musclé pour ce si sympathique François Hollande, fraîchement débarqué de la Polynésie française et d'Amérique latine. Tout juste si des huées ont brisé par moment le silence du Hall 1, accompagnées de « Hollande démission ! » Pas un feu de paille ! Pas un ?uf ! Même pas un doigt d'honneur. Seuls quelques manifestants ont tenté de démonter le stand du ministère de l'Agriculture, obligeant les CRS à intervenir. Mais tout est vite rentré dans l'ordre. Décidément, les bonnes vieilles traditions se perdent?

Beaucoup d'éleveurs se sont contentés de tourner le dos au cortège officiel pour montrer ce qu'ils avaient écrit sur leurs tee-shirts : « Je suis éleveur, je meurs. » En fait, en les interrogeant, on comprend que beaucoup d'entre eux sont au-delà même de la colère. Presque la résignation de l'animal de boucherie en route pour l'abattoir. Ils n'ont plus d'illusions sur les pouvoirs des élus nationaux, qu'ils soient de droite ou de gauche, et surtout sur leur cinéma médiatique.

...

Lire la suite sur Le Point.frLire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant