Salon aéronautique de Farnborough : le match Airbus/Boeing a commencé

le
0
Salon aéronautique de Farnborough : le match Airbus/Boeing a commencé
Salon aéronautique de Farnborough : le match Airbus/Boeing a commencé

Alors que le salon aéronautique de Farnborough (Royaume-Uni) ouvre ses portes ce lundi, le match entre Airbus et Boeing a commencé avec les premières commandes.

 

Si Boeing a engrangé depuis le début de l'année plus de commandes qu'Airbus, l'avionneur américain vient d'annoncer un contrat avec la compagnie chinoise Xiamen pour 30 appareils 737 Max 200 d'une valeur de l'ordre de 3 milliards d'euros.

 

 

De son côté, Airbus a répliqué avec une commande avec la compagnie malaisienne AirAsia de 100 monocouloirs A321 pour une valeur de 11,4 milliards d'euros. En outre, la société américaine de leasing Air Lease Corporation (ALC) a passé une commande ferme pour trois long-courriers A350-900 et un moyen courrier A321 pour un prix estimé à 900 millions d'euros. Toujours au registre des bonnes nouvelles, la compagnie aérienne britannique Virgin Atlantic a annoncé une commande ferme pour douze long-courriers Airbus A350-1000 pour 3,9 milliards d'euros. 

 

Ces commandes illustrent la dynamique du secteur du transport aérien, même si le volume des commandes s'est un peu tassé au cours des derniers mois. Selon une étude dévoilée ce lundi par Airbus, le trafic aérien devrait croître en moyenne de 4,5% par an lors des 20 prochaines années. Au total, 33 000 nouveaux avions au dessus de 100 sièges seront nécessaires. En 2035, la flotte mondiale aura doublé, passant de 19 500 avions d'aujourd'hui à près de 40 000.

 

D'ici 10 ans, le trafic aérien intérieur de la Chine va devenir le plus important au monde. Selon Airbus, la croissance du trafic en Europe occidentale ou en Amérique du Nord, sera de 3,7% par an jusqu'en 2035.  

 

Sur le marché des gros porteurs, Airbus prévoit une évolution vers un avion de plus grande capacité. Il prévoit une flotte de 9 500 avions gros porteurs passagers et cargo au cours des 20 prochaines années, soit un tiers des nouvelles livraisons. Dans ce segment, ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant