Salomon Kalou: «Aujourd'hui, je n'ai besoin que d'une occasion pour marquer»

le
0
Salomon Kalou: «Aujourd'hui, je n'ai besoin que d'une occasion pour marquer»
Salomon Kalou: «Aujourd'hui, je n'ai besoin que d'une occasion pour marquer»

Tranquillement installé dans sa maison, reposé après l'entraînement et comblé par son but à la Madjer de mardi contre Evian, Salomon Kalou, 28 ans, nous a accordé une longue interview. Au menu : le prochain match à Lyon demain, Ibrahimovic, Falcao, Cavani et son nouveau statut de leader au Losc.

Vous êtes à égalité avec Ibrahimovic au classement des buteurs de L1 sur l'année 2013 (14 buts chacun). Est-ce une fierté ?

SALOMON KALOU. Je m'accroche autant que je peux! Ce n'est pas facile de rester au contact avec Ibra quand on connaît sa classe et son génie. Mais c'est un un bon défi. Ça me pousse à me surpasser, même si le plus important, ça reste les victoires.

Votre talonnade contre Evian est-il l'un de vos plus beaux buts ?

Ah oui! Je n'en avais jamais marqué un comme ça avant. J'ai zlatané le ballon, comme on dit!

Il y a Ibra mais aussi Falcao et Cavani en L 1 cette saison. Ils vous impressionnent ?

Totalement. Moi, je ne suis pas surpris. Ce sont des grands buteurs, de classe mondiale. Ils n'ont besoin que d'une occasion pour marquer. Avec Ibra, ce sont des modèles pour moi, des exemples.

Avez-vous hâte de jouer contre eux ?

C'est le match que tout le monde attend! Il n'y a pas que moi, toute l'équipe! Ça va vraiment être spécial. Mais on va rester humbles pour faire le meilleur match possible contre eux.

Mais ni Ibra ni Falcao n'ont gagné la Ligue des champions. Vous, vous l'avez fait?

(Il explose de rire.) C'est vrai, ça! Le palmarès parle pour moi! Plus sérieusement, c'est vrai que j'ai eu la chance de gagner beaucoup de trophées à Chelsea. Mais, eux, ils ont gagné partout où ils sont passés. A moi de faire gagner Lille.

A Lille, le patron, c'est vous ?

Oui. C'est un statut nouveau pour moi mais qui me plaît. Je dois faire gagner mon équipe, être décisif à chaque match. A 28 ans, les meilleures années de ma carrière sont devant moi. ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant