Salim Benghalem, le vrai cerveau des attentats du 13 novembre ?

le
0
Salim Benghalem pourrait être le cerveau des attentats du vendredi 13 novembre, selon le Trac.
Salim Benghalem pourrait être le cerveau des attentats du vendredi 13 novembre, selon le Trac.

Et si Abdelhamid Abaaoud n'avait pas eu le rôle qu'on lui prêtait ? Selon le journal De Morgen, le terroriste qui a été tué à Saint-Denis par le Raid après avoir dirigé le commando des terrasses, la nuit du 13 novembre, n'est peut-être pas l'architecte des attentats simultanés de Paris. Le journal, qui interroge les enquêteurs du Terrorism Research and Analysis Consortium (Trac), avance en effet un tout autre nom : Salim Benghalem, autre djihadiste français bien connu des services spécialisés, condamné en son absence début janvier à quinze ans de prison pour sa participation à une filière d'acheminement de combattants en terre de djihad. C'est ce même Salim Benghalem qui se réjouissait, dans une vidéo diffusée sur Internet en février 2015, des attentats commis contre Charlie Hebdo par les frères Kouachi qu'il côtoyait.

« Ce qui à chaque attentat est décrit comme un groupe ou une cellule est en fait une grande entreprise qui utilise le même réseau logistique pour amener ses terroristes depuis la Syrie jusqu'en Europe », explique au journal la directrice du Trac, Veryan Khan. Abdelhamid Abaaoud « était sur place comme coordinateur, mais ne disposait pas, selon nos informations, de la capacité de mener des attentats aussi professionnels à si grande échelle », ajoute-t-elle. Avant de qualifier Salim Benghalem de véritable cerveau des opérations.

Inscrit sur la liste noire des États-Unis, un temps...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant