Salaire des patrons : le gouvernement envisage de légiférer

le
18
Salaire des patrons : le gouvernement envisage de légiférer
Salaire des patrons : le gouvernement envisage de légiférer

Jean-Marie Le Guen, secrétaire d'Etat aux relations avec le Parlement, a laissé entendre mardi sur RTL que le gouvernement pourrait légiférer sur les rémunérations des dirigeants d'entreprises privées, après les réactions outrées à la rémunération du patron d'Alcatel-Lucent pour son départ. L'ex-PDG d'Alcatel-Lucent Michel Combes,qui devient président du conseil d'administration de l'opérateur Numericable-SFR, va recevoir 4,5 millions sur trois ans, soit l'équivalent de 13,7 millions d'euros.

Dans les Echos, Michel Combes a défendu son bilan en rappelant qu'il était «l'artisan du projet de rapprochement entre Alcatel et Nokia». Et d'ajouter : «Quand j'ai pris mes fonctions, le cours était en dessous de 1 euro. J'étais donc intéressé au rétablissement de l'entreprise et je portais le risque du projet industriel. Comme le cours de bourse de la société s'est apprécié, on atteint un montant significatif. Mais cela signifie que j'ai réussi à créer de la valeur et que l'entreprise est sauvée, alors que je l'ai rejoint en quasi faillite et les candidats pour la diriger n'étaient pas nombreux.»

Pour Jean-Marie Le Guen, cette rémunération n'est pas justifiée. «A part Les Républicains, toutes les formations politiques sont choquées de ces exagérations et de ces auto-valorisations», a poursuivi le secrétaire d'Etat. Avant de poursuivre : «Le patronat nous demande de ne pas intervenir au plan législatif et ils sont incapables de respecter leur propre code éthique». En 2013, le patronat français avait décidé de soumettre au vote des actionnaires la rémunération des dirigeants d'entreprise. Dans ces conditions, le secrétaire d'Etat a prévenu qu'il y aura certainement des interventions plus fortes y compris par voie législative.

Le ministre de l'Economie Emmanuel Macron va recevoir mardi le nouveau PDG d'Alcatel-Lucent, Philippe Camus, pour discuter des conditions de rémunération et de départ de Michel ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M3366730 le mercredi 2 sept 2015 à 01:01

    Alors une réforme sur tous ces privilèges : http://tempsreel.nouvelobs.com/politique/20130419.OBS6359/le-paradis-fiscal-des-deputes-et-senateurs.html http://www.observatoiredesgaspillages.com/2015/07/le-depute-ps-francois-brottes-percevra-398-000-euros-a-la-tete-de-la-rte/ et sur nos ministres : Http://www.observatoiredesgaspillages.com/2015/08/le-cadeau-de-rentree-de-francois-hollande-a-son-ancien-ministre/

  • aerosp le mardi 1 sept 2015 à 14:32

    Philippe Camus a été un prédateur de "Aérospatiale" privatisé par JOSPIN, l'Etat y ayant investi pendant des dizaines d'années des milliards de francs.

  • bordo le mardi 1 sept 2015 à 13:32

    En plus, il ne paiera aucun impôt sur ses 14 millions, rien, rien vous dis-je. Presque rien :60%

  • gl060670 le mardi 1 sept 2015 à 12:54

    alors si ce n'est pas du vol c'est quoi ? du dynamisme, du bon boulot, de l’honnêteté.. un peu d'amour propre !!!

  • frk987 le mardi 1 sept 2015 à 12:53

    Dès qu'il s'agit de s'occuper d'affaires qui ne sont pas les siennes le gouvernement (socialiste) répond toujours présent. C'est aux actionnaires à décider et non à l'Etat, de plus l'Etat récupère sous forme d'impôts la moitié...de quoi se plaint-il ????? Par contre légiférer sur un budget en équilibre, ça ils ne savent pas faire.

  • M5721895 le mardi 1 sept 2015 à 12:47

    Non M418, c'est pas du vol. Le deal a été accepté par les actionnaires qui sont les vrais et seuls propriétaires parce qu'ils risquent leur argent. Ca choque peut être votre morale, mais c'est ainsi. Pour les reste c'est pas plus choquant qu'un gamin de 19 ans tapant dans une baballe vendu pour des millions d'Euros

  • M4189758 le mardi 1 sept 2015 à 12:17

    JPi - L'économie faite lors des 10000 emplois supprimés doit bien rémunérer son auteur qui, par ailleurs, se dit très fier de son travail. C'est du vol de fonds propres de la société et c'est le prix des gens mis au chômage:dégeux

  • jbellet le mardi 1 sept 2015 à 11:52

    tout cela uniquement pour occuper le terrain!! pas plus scandaleux que les co presidents dans les regions pour faire plaisir a ses amis politiques

  • borzeixa le mardi 1 sept 2015 à 11:45

    Ferait mieux de légiférer sur les salaires et retraites honteuses de ces fainéants incompétents qui nous gouvernent.

  • MATOUCHE le mardi 1 sept 2015 à 10:53

    Le Gouvernement ne menace pas, il lance une menace sachant très bien qu'il est dans l'absolue incapacité d'agir. Il va bien, à présent que cela a été dit, se trouver une quelconque "autorité" pour contredire M. Le Guen. Comme d'habitude !