Salaire de Carlos Ghosn : Macron prêt à «légiférer» si Renault ne fait rien

le , mis à jour à 20:53
5
Salaire de Carlos Ghosn : Macron prêt à «légiférer» si Renault ne fait rien
Salaire de Carlos Ghosn : Macron prêt à «légiférer» si Renault ne fait rien

Le bras-de-fer entre l'Etat et Carlos Ghosn pourrait ne faire que commencer. Ce mardi, Emmanuel Macron a menacé de «légiférer» si le conseil d'administration de Renault, qui a maintenu la rémunération du PDG du groupe malgré l'opposition des actionnaires, ne «tirait pas les conséquences» de cette décision.

L'assemblée générale des actionnaires a voté la semaine dernière à titre consultatif à 54,12% et  contre la résolution portant sur la rémunération de Carlos Ghosn pour l'année 2015. Pas de quoi faire bouger d'un iota le conseil d'administration de Renault, qui a approuvé dans la foulée le maintien de la rémunération de son PDG. Carlos Ghosn a ainsi perçu l'an dernier 7,2 millions d'euros. «Nous avons voté contre cette rémunération jugée excessive (l'Etat contrôle 19,74% de Renault et détient 20% des droits de vote, ndlr)», a rappelé le ministre de l'Economie au cours de la séance de questions au gouvernement.

«Un dysfonctionnement en matière de gouvernance»

«Suite à ce vote de l'assemblée générale, il y a un dysfonctionnement en matière de gouvernance», a-t-il estimé. «Et donc ce que nous demandons très clairement, c'est que M. Ghosn prenne ses responsabilités dès à présent pour que sur sa rémunération de 2016 les conséquences soient tirées de ce vote, c'est que que le conseil d'administration de Renault se réunisse à nouveau pour tirer les conséquences de ce vote.»

Dans le cas contraire, Emmanuel Macron a affirmé qu'il faudrait en «tirer toutes les conséquences dans les prochaines semaines, sans quoi nous serions conduits en effet à légiférer». Le ministre ne s'est pas pour autant étendu sur le contenu d'un tel texte. On ne sait donc pas s'il s'agirait d'encadrer la rémunération des dirigeants même lorsque l'Etat est actionnaire minoritaire ou de rendre le vote de l'assemblée générale contraignant.

VIDEO. Salaire de Ghosn : Macron menace de «légiférer» si Renault ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • monjohn il y a 7 mois

    Que voulez-vous,ces gens ne mangent pas qu'un jambon-beurre...

  • Mig737 il y a 7 mois

    Que l'état laisse tranquille les entreprises qui tournent, elle en a assez coulé comme cela! Par ailleurs, Goshn est certes payé cher mais il a du retour sur investissement. De ce point de vue là le gouvernement, même sans salaire, serait déjà bien trop cher payé vu leur efficacité!

  • Mig737 il y a 7 mois

    Si l'état, actionnaire principal, n'est pas satisfait, il fait comme les autres il vend et il va voir ailleurs si l'herbe est plus verte!

  • Mig737 il y a 7 mois

    Ce ne sont pas LES actionnaires, c'est l'état, actionnaire majoritaire avec 40% des droits de vote qui a voté contre cette résolution et l'état n'a pas apprécié que le CA lui rigole au nez, les actionnaires sont pleinement satisfaits de la solidité de l'entreprise et des dividendes versés!

  • DonCorly il y a 7 mois

    Ce n'est pas lui qui voulait que les jeunes veulent devenir milliardaires ? Qu'ils veuillent le devenir c'est une chose, mais qu'ils le deviennent vraiment en est une autre, et après de nombreuses autres professions, Macron veillera personnellement à réduire encore une rémunération.