"Salah Abdeslam souhaite partir en France le plus vite possible"

le
0
Salah Abdeslam, photo d'illustration.
Salah Abdeslam, photo d'illustration.

L'avocat de Salah Abdeslam, Me Sven Mary, a déclaré que son client, interpellé vendredi et incarcéré dans la prison de haute sécurité à Bruges, « souhaite partir en France le plus vite possible ». Jusqu'ici, il avait laissé entendre qu'il s'opposerait à son extradition. « Il veut s'expliquer en France, c'est une bonne chose », a ajouté son avocat. Une audience doit avoir lieu le 31 mars en vue de l'exécution du mandat d'arrêt européen émis par la France.

Dans une interview diffusée jeudi sur Europe 1, il a aussi rapporté que son client, arrêté le 18 mars en Belgique, n'a pas collaboré avec les enquêteurs depuis les attaques de mardi à Bruxelles. « Je pense qu'il voulait d'abord me voir parce qu'il a eu la visite des enquêteurs hier » (mardi), a déclaré Me Sven Mary, dans cet entretien réalisé mercredi soir. « Hier, il n'a pas collaboré ? » demande un journaliste d'Europe 1 à l'avocat, qui répond brièvement : « Non. »

« Je ne voudrais pas qu'il se referme pour plein de choses. S'il se refermait, ça nous mettrait devant d'autres Zaventem et d'autres Bataclan, c'est peut-être ça que je veux éviter », a-t-il ajouté. Interrogé sur ce que pense son client des attentats qui ont endeuillé Bruxelles mardi, l'avocat répond : « Je ne veux pas savoir ce qu'il en pense. À ce stade-ci, ce n'est pas encore important. »

Quatre mois de cavale

Salah Abdeslam, blessé...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant