Salah Abdeslam en garde à vue à Bruxelles

le
2
SALAH ABDESLAM EN GARDE À VUE À BRUXELLES
SALAH ABDESLAM EN GARDE À VUE À BRUXELLES

PARIS (Reuters) - Salah Abdeslam, suspect-clef du commando des attentats du 13 novembre à Paris et à Saint-Denis, a été placé en garde à vue samedi matin à Bruxelles au lendemain de son arrestation et dans l'attente d'une possible extradition vers la France.

Le Français de 26 ans a été arrêté vendredi à Molenbeek dans l'agglomération de Bruxelles par les forces de sécurité belges à l'issue d'une traque de quatre mois.

Blessé à la jambe lors de l'opération, il a été hospitalisé vendredi à l'hôpital Saint-Pierre de Bruxelles avant d'être transféré samedi en début de matinée au siège de la police fédérale belge pour y être entendu par la police et un juge d'instruction.

"Actuellement en garde à vue avec quatre individus, Salah Abdeslam devra répondre de ses actes devant la justice française", a dit Bernard Cazeneuve à l'issue d'un conseil de défense à l'Elysée. "Le gouvernement est déterminé à ce que tout ce que la lumière soit faite."

"Il s'agit d'un coup important porté à l'organisation terroriste Daech en Europe", a poursuivi le ministre de l'Intérieur. "Les opérations de la semaine écoulée ont permis de mettre hors d'état de nuire plusieurs individus qui ont fait la preuve de leur extrême dangerosité et de leur totale détermination."

Aux côtés du Premier ministre belge vendredi soir à Bruxelles, François Hollande a indiqué que la justice française devrait formuler prochainement une demande d'extradition de Salah Abdeslam.

"Nous allons faire en sorte d'y répondre le plus favorablement et le plus rapidement possible dans le cadre du mandat d'arrêt européen", a dit le ministre belge des Affaires étrangères, Didier Reynders, sur BFM TV samedi, évoquant une arrivée "probable" de Salah Abdeslam à Paris "dans les prochains jours, les prochaines semaines".

Les attentats de Paris et de Saint-Denis, revendiqués par l'Etat islamique, ont fait 130 morts et des centaines de blessés.

(Marine Pennetier, édité par Henri-Pierre André)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • d.e.s.t. il y a 9 mois

    Dommage qu'on l'ait laissé sortir vivant!

  • glaty il y a 9 mois

    Certains présidents Européens ont annoncé que l'Europe est en guerre contre ces individus et leurs organisations, En temps de guerre et dans ces conditions actuels,il ne faut pas faire de prisonnier il faut éliminer par L'ERRADICATION EFFICACE.C'est comme ça que l'on fait lorsque l'on est en guerre IL NE FAUT PAS FAIRE DE QUARTIER ET ETRE IMPITOYABLE.C'est ce que font les militaires partis les éliminer, On doit pouvoir faire pareil en Europe.différemment mais avec la même efficacité..