Salah Abdeslam affirme qu'il voulait se faire exploser au Stade de France

le
0

Arrêté vendredi à Molenbeek, Sala Abdeslam a subi son premier interrogatoire par les enquêteurs belges ce samedi. Et d'après ses premières déclarations, il semblerait que le terroriste devait se faire exploser au Stade de France le 13 novembre dernier.

Cinq mois après, les attentats de Paris ont resurgi brutalement dans l’actualité vendredi, avec l’arrestation d’un des principaux suspects, Salah Abdeslam, à Molenbeek (Belgique). Blessé au genou mais hors de danger, le terroriste a été interrogé ce samedi après-midi dans les locaux de la police fédérale belge. Et au cours de cet interrogatoire, Salah Abdeslam a affirmé aux enquêteurs qu’il « voulait se faire exploser au Stade de France, le soir des attentats, le 13 novembre dernier », a indiqué le procureur de Paris François Molins au cours d’une conférence de presse ce samedi soir.

Un mort et une dizaine de blessés au Stade de France

« Ces premières déclarations, qu'il faut prendre avec précaution, laissent en suspens toute une série d'interrogations sur lesquelles Salah Abdeslam devra s'expliquer », a ajouté le procureur. Le 13 novembre, 130 personnes ont été tuées dans des attentats perpétrés dans plusieurs endroits de la Capitale, et notamment au Bataclan. Le Stade de France avait lui été pris pour cible à l’occasion du match amical entre la France et l’Allemagne. Un commando composé de trois hommes avaient actionné leurs ceintures d’explosifs aux abords de l’enceinte, faisant un mort et une dizaine de blessés. Les premières déclarations de Salah Abdeslam indiquent donc qu’il aurait dû lui aussi être présent au Stade de France ce soir-là…

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant