Sakho le grand vide

le
0
Sakho le grand vide
Sakho le grand vide

Mais où est passé le héros ? Le 19 novembre 2013, voilà trois ans presque jour pour jour, Mamadou Sakho quittait le Stade de France littéralement porté par les clameurs du public. Son improbable doublé lors du barrage retour face à l'Ukraine (3-0) offrait aux Bleus un visa inespéré pour le Brésil. Mais depuis sept mois, l'international aux 28 sélections vit un cauchemar éveillé. Sa dernière apparition avec l'équipe première de son club, Liverpool, remonte maintenant au 20 avril, dans le derby contre Everton (4-0), où il avait marqué. Trois jours plus tard tombait l'annonce de son contrôle positif à un brûleur de graisse. La suspension provisoire de trente jours, avant la relaxe prononcée en juillet, lui a coûté l'Euro. Le pire restait à venir. Lors d'une tournée estivale aux Etats-Unis, il est renvoyé en Europe par Jürgen Klopp. Le coach des Reds lui reprochait alors trois retards à des rendez-vous, notamment au départ d'un avion, et une attitude trop nonchalante à l'intérieur du groupe. Placardisé, dégradé, il ronge son frein sans mot dire.

 

Exilé chez les jeunes à Liverpool

 

A Prenton Park, le stade de Tranmere Rovers, une équipe de 5e division anglaise, où opère également la réserve de Liverpool, on entend beaucoup sa voix. C'est le nouveau terrain de jeu du défenseur français de 26 ans. La scène est aussi triste que ce stade dénué de charme et quasiment vide. En ce 5 novembre, Sakho est, comme souvent, irréprochable, cette fois face aux faibles attaquants de Huddersfield, âgés de 18 et 19 ans. A ses côtés, on trouve la nouvelle génération des Reds, les Gomes, Virtue ou Dhanda. « C'est quand même incroyable de le voir ici, à ce niveau-là et dans cet environnement, glisse, incrédule, Paul, supporteur invétéré de Liverpool. Il ne le mérite pas. Il est toujours très professionnel, mais les résultats donnent raison à Klopp (NDLR : le club des rives de la Mersey est leadeur de la ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant