Saison des adieux et du renouveau pour le ballet de l'Opéra en 2013-2014

le
0
Henrique Daniel Araujo/shutterstock.com
Henrique Daniel Araujo/shutterstock.com

(AFP) - 2013-2014 marquera à la fois la "saison des adieux" pour le ballet de l'Opéra de Paris, avec les départs des étoiles Nicolas Le Riche, Agnès Letestu et Isabelle Ciaravola, et celle du renouveau, avec une création très attendue du futur directeur de la danse Benjamin Millepied.

Brigitte Lefèvre, qui cédera sa place à Benjamin Millepied le 31 octobre 2014, a présenté mardi les 11 ballets de son avant-dernière saison.

Le fastueux Bolchoï est invité en janvier avec "Illusions perdues". En mai, "Daphnis et Chloé" de Benjamin Millepied est attendu à plus d'un titre: c'est la première fois que la musique de Ravel est donnée en version intégrale, avec choeurs, et aussi la première fois que le chef de l'Opéra Philippe Jordan dirige la musique d'un ballet. Les décors ont été confiés à Daniel Buren.

En première partie de la soirée, "Le Palais de Cristal" de George Balanchine sera donné avec des costumes signés Christian Lacroix.

Autre soirée marquante, en février, consacrée à deux pionnières de la danse, la chorégraphe suédoise Birgit Cullberg et l'Américaine Agnes de Mille. Birgit Cullberg s'est inspirée de l'oeuvre de son compatriote August Strindberg pour son "Mademoiselle Julie", huis clos cruel entre une jeune femme aristocratique ("sur pointes", a souligné Brigitte Lefèvre) et son valet.

La nièce de Cecil B. DeMille s'est saisie d'un fait divers, le destin tragique d'une jeune fille soupçonnée d'avoir tué son père et sa belle-mère, pour "Fall River Legend".

À la rentrée, le ballet de l'Opéra donnera une création du Japonais Saburo Teshigawara, ainsi que "Glacial Decoy" de Trisha Brown, qui explore la magie du silence, et "Doux mensonges" de Jiri Kylian.

Une pièce majeure de Pina Bausch, "Orphée et Eurydice" est donnée en mai, et "Le Parc" d'Angelin Preljocaj fait son retour, vingt ans après sa création à l'Opéra.

Pour les fêtes de Noël, "La Belle au bois dormant" de Noureev permettra à une nouvelle génération d'étoiles de se révéler, dans un des joyaux du répertoire classique du corps de ballet.

Nicolas Le Riche va clore une carrière de plus de 30 ans à l'Opéra en dansant dans le "Notre-Dame de Paris" de Roland Petit, créé en 1965 avec une musique de Maurice Jarre et les costumes d'Yves Saint Laurent. L'étoile fera ses adieux au cours d'une soirée exceptionnelle le 9 juillet.

mpf/dab/bg

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant