Sainté fait abdiquer Lorient

le
0
Sainté fait abdiquer Lorient
Sainté fait abdiquer Lorient

Grâce à Fabien Lemoine en fin de match, Saint-Etienne est sorti vainqueur d'un duel soporifique face à Lorient. Une bonne opération au classement et un succès qui brise surtout la mauvaise série des Verts.


Lorient - ASSE
(0-1)

F. Lemoine (87') pour Saint-Etienne.



L'affiche n'était pas des plus aguicheuses. Entre des Verts incapables de marquer plus de 2 buts lors de leurs 4 dernières rencontres et des Lorientais pas plus prolifiques, les ébats ne s'annonçaient pas passionnés. Et en effet, ils n'ont pas eu lieu. Car si Saint-Etienne a laissé deviné ses atouts, l'excitation ne s'est manifestée qu'à de trop rares reprises. Côté Merlus, la question ne s'est même pas posée. Cols roulés de sortie, les oranges avaient décidé de laisser le moindre objet de désir sous scellé. Dès lors, cette fin d'après midi ne pouvait accoucher que d'une chose : une purge. C'était sans compter sur Fabien Lemoine, qui d'une frappe limpide, a permis à Sainté d'évacuer sa frustration.
Voyage au bout de l'ennui
En ces périodes de famine offensive, Christophe Galtier se voit en outre privé de son meilleur élément, Mevlut Erding, touché à la cuisse. Sainté débute donc la partie avec Wolfswinkel en pointe et compte sur le retour de Romain Hamouma pour s'agiter devant le bocal des locaux. Encourageant, le début de partie voit les Verts s'installer dans le camp lorientais. Avec Lemoine et Clément en récupérateurs omniprésents, Saint-Etienne étouffe son adversaire et s'abat à plusieurs reprises sur le but de Lecomte. Bien placé sur une frappe de Ricky le Hollandais, le portier Merlu est à nouveau décisif sur un coup franc malicieux de Tabanou. Pour le reste, c'est disette. En réalité, et malgré une possession haute, les partenaires Loïc Perrin viennent se briser par lames sur le mur érigé par des Lorientais qui affichent autant d'ambitions que Paris Hilton envers la médaille Fields. Les rares contres attaques sont menées avec maladresse et permettent à Ruffier de s'enfiler tranquillement une tablette d'Hollywood goût fraise. Le Moustoir a des allures d'enfer footballistique ou l'ennui a fait son nid. Et aucun envol ne semble en mesure de s'en échapper.
Lemoine, enfin
Saint-Etienne n'est toutefois pas à flageller. Car au...










...

Lire la suite de l'article sur SoFoot.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant